Archive pour juin, 2012

Mais qu’ont-ils de socialistes?

La Grèce s’apprête à former un nouveau gouvernement de coalition pour poursuivre la politique destructrice voulue par l’Europe qui protège (les plus riches). Après avoir subi une baisse des salaires de 30%, le peuple grec, bien affolé et apeuré par la propagande européenne, n’a pas su se séparer du joug mis autour de son coup par la créance banquière européenne lors de ces élections.

C’est en effet, le parti (socialiste) grecque (Pasok) qui va continuer à faire le sale boulot en apportant une caution morale à la droite libérale qui a gagné les élections législatives d’une courte tête face à Syriza, sorte de Front de Gauche grecque, seul résistant à l’injonction des banquiers européens grecs. Sur que si Syriza avait gagné ces législatives, sans aucun scrupule, le Pasok se serait senti capable de former une autre coalition pour faire la politique inverse de celle qui va être menée, ce qui en dit long sur les convictions profondes de ce type de dirigeants (socialistes) grecs.

La complicité dans la sale besogne se doublant d’un courage aux abonnés absents, c’est un technocrate, comme en Italie, qui va prendre en charge le ministère des finances dont aucun politicard ne voulait tant il est impopulaire pour mener une politique austéritaire.

Et c’est un banquier, quoi de plus logique, actuel président de la banque nationale grecque, qui va protéger les intérêts de ceux qui ont mis le pays dans l’état où il est, au détriment du peuple bien sur.

Syriza, aux actes conformes aux idées, fait bien de poursuivre sur sa ligne de conduite et de ne pas tomber dans cette compromission qui tue la dignité de l’engagement politique. Je suis certain qu’il en récoltera les fruits à l’aulne de la dégringolade de l’économie grecque qui se poursuivra à n’en pas douter.

On ne peut se réjouir de cet avenir noir si prévisible auquel l’austérité mène tout droit, mais au moins tout ne sera pas perdu le jour les grecs seront prêt à un véritable changement, dans leur intérêt. Ils pourront alors enfin comprendre réellement quelle noblesse dans l’engagement le terme « socialiste » porte.

Publié dans:politique |on 20 juin, 2012 |2 Commentaires »

Cette dérive des esprits, si dangereuse…

La droite républicaine est à l’agonie, son comportement depuis la triste ère Sarkozy le démontre chaque jour depuis sa fin de règne. Après avoir joué durant toute la mandature à fleurter et assimiler les thèses xénophobes du Front National pour mieux siphonner ses électeurs dans la droite ligne de l’élection gagnée de 2007, la voici qui non seulement, telle la pitoyable Nadine Morano appelant ouvertement aux électeurs du FHaine dont elle partagerait les valeurs (sic), brosse dans le sens du poil les électeurs frontistes, mais en outre aussi commence à mettre en œuvre des accords électoraux de désistements mutuels en sous main avec un parti profondément anti-républicain et xénophobe.

C’est ce qui est en train de se passer dans le Gard et les Bouches du Rhône. Cette dérive qui confinera à terme à un naufrage est le signe d’une perte totale des valeurs républicaines dont elle s’est réclamée pendant des décennies.

Là où un Chirac avait une position claire et digne, un Copé ou une Morano sont prêt à vendre leurs figures républicaines pour quelques strapontins au palais bourbon.

 Cette dérive des esprits, si dangereuse… dans politique ump_fn-9afd8

Cette décomplexion débutée sous l’ère Sarkozy donne une légitimité toujours plus grande au parti raciste et stigmatisant qu’est le FHaine, il devient légitimé dans ses positions anticonstitutionnelles par un parti qui a gouverné la France depuis 10 ans, rendant par là même incohérent tout essai d’isoler celui-ci en rappelant ses positions anti-républicaines alors même qu’on affirme partager ses valeurs.

Aucun républicain de gauche ne peut se réjouir d’un tel positionnement idéologique de la droite française qui se durcit en sentant l’impasse dans laquelle la mène sa piètre politique économique et ses échecs répétés au pouvoir.

Le combat sur les idées reste le seul qui vaille, démontrer en quoi le FHaine et son programme national socialiste possède un double discours malsain contre les intérêts de ceux qu’il affirme vouloir défendre et ne résoudra en rien les difficultés du plus grands nombre, prouver chiffre à l’appui que les travailleurs immigrés rapportent à la nation plus qu’ils ne coutent, en clair accentuer le combat abandonné par la gauche molle depuis trop longtemps pour rappeler les réalités programmatique de ce dangereux mouvement dont l’histoire a suffisamment prouvé qu’il n’était de l’intérêt de personne que de lui donner les clés du pouvoir.

Ce n’est au prix que de cet effort permanent face aux idées xénophobes que le discrédit s’accentuera sur une droite qui perd dangereusement son âme.

Publié dans:politique |on 12 juin, 2012 |2 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008