De plus en plus décomplexés…

Quels changements en à peine plus de 10 ans!

En 2002, tout le monde était offusqué du score du FHaine à la présidentielle et cherchait à rassembler en démontant les thèmes vulgaires de ce parti qui cherche à diviser et jouer sur les peurs plutôt que de vouloir conforter l’avenir de l’ensemble des concitoyens.

Voilà désormais cette droite décomplexée sarkozyste qui reprends ces thèmes, surfent sur les divisions, accentuent les stigmatisations en pleine campagne présidentielle de second tour, que de chemin parcouru donc et de désinhibition pour en arriver à normaliser la haine de l’autre, le repliement sur soi et l’accusation de l’autre pour soulager ses propres maux.

La presse est bien sûr coresponsable de cela, même la presse dite de gauche, celle qui a préféré insulter le peuple du Front de Gauche qui faisait le sale boulot contre les fascistes plutôt que de dénoncer la rétrogradation que représente les multiples lignes programmatiques du FHaine.

Elle ne s’offusque désormais pas plus de la radicalisation droitière du discours de Sarkozy pour capter avec culot aux yeux et oreilles de tous l’électorat extrémiste du FHaine.

Cette banalisation, cette normalisation des thématiques du FN, sont la pire chose qui puisse arriver en démocratie et préfigure surement un avenir d’union des droites extrêmes avec la droite libérale, ainsi qu’une gouvernance future commune.

Le rempart du Front de Gauche est donc désormais la seule digue réelle qui existe face aux dérives fascisantes, active face à l’inertie de la gauche molle, puis combattante et résistante face à la normalisation de la haine de l’autre, du repli sur soi, de la recherche du coupable facile en période de crise.

L’histoire a tristement révélé à plusieurs reprises déjà le long processus qui mène à accepter l’inacceptable, il serait bon que tous nos médiacrates s’y replongent quand certains de leurs ancêtres affirmait avant la dernière guerre préférer Hitler au front populaire, ne voyant pas venir le désastre qui se profilait.

Le pire ennemi face au diable fasciste, c’est l’ignorance, c’est faire comme s’il n’existait pas ou comme si son existence pouvait se justifier en démocratie sans que cette dernière n’encoure un quelconque danger.

Sarkozy et sa clique devrait avoir honte de se servir des braises de la haine pour garder le pouvoir dont il a tant abusé depuis 10 ans. On sait que rien ne l’arrêtera, mais il est toujours désolant de se remémorer que ce type ait pu être notre représentant depuis 5 ans.

Il serait si joyeux de pouvoir l’envoyer en retraite anticipée.

Publié dans : politique |le 24 avril, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008