Archive pour mai, 2011

Les chemises brunes se cachent….

La nouvelle stratégie de l’extrême droite frontiste est d’apparaître comme une mouvance bien sous tout rapport, qu’il serait permis de côtoyer sans s’attirer les foudres de la contestation républicaine. Tout le monde a pu constater à quel point la présidente du front national s’attachait depuis sa prise de pouvoir du parti à lisser son image en reprenant des thèmes de la gauche pourtant à l’opposés du fond des idées frontistes, afin d’essayer d’élargir son électorat à la manière d’un Guaino préparant les discours de Sarkozy lors de la présidentielle de 2007.

Si tout le monde a pu constater ce revirement frontiste au moment du changement de leader du parti, une voie pernicieuse se développe également en parallèle pour servir cet objectif d’élargir l’électorat potentiel. Il consiste à avancer caché pour mieux exhumer et mettre en lumière les peurs de chacun de ceux qui craignent pour leur avenir quand ils sont déjà confrontés aux difficultés quotidiennes.

C’est ainsi qu’en lisant récemment un tract de l’association « résistance républicaine » vantée sur le site internet « riposte laïque », il a fallu que je m’applique à entrer dans le contenu du message pour enfin percevoir la supercherie des apparences titrées. Ce n’est en effet qu’en lisant des sémantiques telles que « voyous souvent islamisés » ou « offensive islamique » que j’ai compris rapidement à qui j’avais réellement affaire.

La nouvelle droite extrême se cache donc désormais pour mieux imprégner les esprits, elle est beaucoup moins provocatrice, évite sa terminologie stigmatisante habituelle et surtout reprends à son compte les thèmes porteurs des républicains de gauche comme la laïcité, les valeurs issues des lumières, le déchirement du tissu social, en appelle aux valeurs de la constitution française (on croit rêver) ou encore affiche la notion de république dont ses idées sont pourtant si éloignées quand on proclame la France aux français.

Tout est même bon pour surfer sur la vague contestataire de notre démocratie actuelle. Hessel avait contribué au mouvement avec son petit opus littéraire « indignez-vous », qu’à cela ne tienne, on proclame sur tract « qu’attendons pour devenir des citoyens vigilants, pour nous fédérer et passer à la résistance ? Celle-ci doit être républicaine, faite au nom de la république et pour la république » quand quelques lignes plus haut on expliquait « l’édifice France est ébranlé, la souveraineté nationale mise à mal, le drapeau français piétiné et même brûlé, la Marseillaise sifflée, l’espace public confisqué sous prétexte de prières par une minorité tyrannique (…) la liberté d’entreprendre et de se nourrir remise en cause par le développement du halal ».

Evidemment la supercherie ne passe pas une lecture approfondie, mais pour autant, jouer sur la fibre républicaine, alors qu’on ne l’est aucunement, sur la fibre patriotique en stigmatisant l’islam (Sarkozy l’a fait pourquoi pas eux), relève bien d’une démarche dangereuse qui peut séduire ceux qui sont en difficultés croissantes, sous couvert d’entités associatives aux slogans tout ce qu’il y a de plus républicains.

Cette droite extrême là est encore plus dangereuse car elle a changé l’habit et plus que jamais, il ne fait pas le moine. Il est de la responsabilité des véritables républicains d’alerter aussi souvent que possible les citoyens sur cette nouvelle stratégie tout azimut de l’extrême droite qui cherche à infiltrer les consciences pour défendre des objectifs clivants et nauséabonds pour l’équilibre de notre société.

Plus que jamais, il faut être vigilant.

Publié dans:politique |on 26 mai, 2011 |4 Commentaires »

Gare au Figaro !

Wauquiez fait de la provocation à tendance lepéniste pour racoler les voix du front national en stigmatisant les plus démunis de ce pays, les bénéficiaires du RSA, il fallait donc que dans le même mouvement, le Figaro remette un peu d’huile sur le feu en confiant à Opinion Way la responsabilité d’interroger un panel sur les propositions idiotes du sieur Wauquiez, c’est une habitude maison.

Que le Figaro veuille sustenter les esprits étroits de son électorat habituel, quoi de plus normal ! Mais qu’à travers un sondage bidon effectué par téléphone, donc qui ne tient que sur la confiance accordée à celui que l’on appelle quand il se déclare de telle ou telle obédience politique sans aucune vérification, laisse entendre que les deux tiers (66%) de l’électorat de l’autre gauche (*) seraient favorables au conditionnement aux travaux forcés (donc gratuits) pour le versement du RSA, est d’une malhonnêteté et d’un cynisme qui correspond bien à l’air du temps médiatique actuel, où n’importe quelle information erronée est reprise en boucle par des rédactions et des journalistes d’écran à défaut d’être de terrain, sans aucune vérification ni même une investigation, lourde mission dont nombre d’entre eux est incapable, souvent à leur corps défendant.

Gare au Figaro ! dans politique sondage_bidon-0dcea

L’incohérence totale de ce sondage, parfaitement au niveau de l’intelligence politique de Wauquiez, transpire dans le résultat accordé aux sondés d’obédience écologiste lors qu’on leur demande de si les bénéficiaires du RSA devraient se voir imposer une contrepartie au bénéfice de ce dernier. Or là, ils ne sont qu’un gros tiers (38%) à répondre par l’affirmative.

En clair un écologiste, pourtant souvent libéral, aurait une conscience sociale plus développée qu’un sympathisant de la gauche du P(s) pour constater que le bénéficiaire du RSA n’est qu’une victime du système capitaliste, un pauvre à qui on ne peut assurer un emploi digne, et non un profiteur fainéant qui refuse de trouver du travail. Ridicule.

Mais pire encore, les mêmes écologistes, affublés de 38% à la question précédemment développée, passent à 49% lorsqu’on entre dans la précision sur la contrepartie qui serait 5 heures de travail social forcé gratuit par semaine au sein d’une collectivité.

Quelle conclusion en tirer ? Aucune, cela n’a aucun sens et démontre simplement que ce sondage est bidonné, manipulé, sans cohérence, ce à quoi Opinion Way et son commanditaire préférentiel le Figaro nous habitue plus que souvent.

Stigmatisez, il en restera toujours quelque chose pourrait-on dire, la reprise d’informations inutiles, fausses et tout le travail de fond mené par nombre de média continuent de faire le lit du Front National, ce qui n’empêchera pas les mêmes de venir pleurer, s’offusquer, se lamenter lorsqu’ils auront porté ces nationalistes antirépublicains au pouvoir.

Il est vraiment temps de réformer le système médiatique et de rendre aux journalistes leur liberté face aux capitalistes qui les manipulent.

(*) Dans le langage figaresque, l’autre gauche, ou la gauche du P(s), se nomme « extrême gauche », c’est plus flippant pour le lecteur, ça le conforte dans sa position droitière…

Publié dans:politique |on 13 mai, 2011 |4 Commentaires »

La loi du talion

Œil pour œil, dent pour dent, voilà en résumé le niveau de la politique américaine représentée par cette opération commando visant à tuer Ben Laden.

Entendons nous bien, je n’ai aucune compassion envers cet homme qui a semé la mort sur la planète depuis 15 ans et son décès ne m’émeut aucunement, mais croire que sa mort va un tant soit peu améliorer le rapport des pays occidentaux face au monde arabe est un leurre et une dangereuse vision politique.

Tout laisse à penser que Ben Laden a été délibérément et sciemment supprimé, faisant ainsi de la politique américaine un partisan de la loi du Talion qu’aucune démocratie digne de ce nom ne peut ériger en mode de fonctionnement.

Ce pays, qui se veut le défenseur des droits de l’homme dans le monde quand ça l’arrange, mais qui se singularise surtout par un impérialisme à toute épreuve, vient de démontrer par son ingérence sur le territoire pakistanais et par la mise en œuvre d’un contrat sur la tête de Ben Laden digne des pires organisations terroristes, qu’il fait fi des règles internationales qu’il aime édicter pour les autres, l’adage faite ce que je dis mais pas ce que je fais, prenant ici tout son sens.

Comment désormais, et pour de nombreuses années, pouvoir garder une once de crédibilité quand on s’affiche comme défenseur des peuples opprimés et que l’on utilise par ailleurs les mêmes méthodes que les pires dictateurs que l’on est censé combattre ?

Comment croire qu’une telle exécution pourra un tant soit peu affaiblir les convictions des plus extrémistes dont le désir de vengeance sera sans fin et dont les ralliements idéologiques face à un tel comportement d’Etat ne pourront que croitre ?

Comment enfin, lorsque l’on se veut une démocratie digne de ce nom, avec des convictions en matière de justice qui font de chaque homme, même le plus inhumain, doit être considéré comme un représentant de son espèce et avoir la droit de se défendre, peut-on exécuter  un homme avec préméditation alors qu’on lui reproche justement d’être un commanditaire d’assassinats ?

Décidément, et la déclaration d’Obama l’a confirmé, ce pays aime jouer avec un nationalisme exacerbé ancré dans l’inconscient collectif américain pour mobiliser son peuple face aux menaces extérieures, ceci au détriment de tous ceux qui souhaitent au contraire respecter les droits d’autodétermination des peuples en leur âme et conscience, appliquer les règles de droit international et prônent une autre réponse que l’ingérence et la vengeance au choc des civilisations et aux extrémismes que cette pratique impérialiste renforce.

Avec de tels comportements l’avenir n’est pas rose, pour les Etats-Unis en particulier, mais il ne faudra pas venir se plaindre.

Publié dans:politique |on 3 mai, 2011 |2 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008