Petits écœurements politiques quotidiens(5)

Grenelle, ils n’ont eu que ce mot à la bouche pour masquer l’inconséquence de leur action en matière d’environnement et pour faire passer des vessies productivistes pour des lanternes environnementales.

Et ça se confirme dramatiquement par le décret n°2010-1510 du 10 décembre 2010 qui suspend pour 3 mois tout rachat par EDF de l’électricité produite par le photovoltaïque privé ou public.

Cette décision est la preuve par les faits que ce qui guide avant tout ce gouvernement, ce sont les pressions lobbyistes des actionnaires d’EDF et non la volonté réaffirmée, non seulement de développer les énergies propres, mais aussi d’installer durablement un nouveau secteur d’activité créateur d’emploi localement et rééquilibrant la toute puissance du nucléaire en France.

Du coup, coupure de robinet, plus d’incitation à l’installation de panneaux photovoltaïques!

Combien de projets arrêtés voire mis juridiquement en danger par cette décision ?

Combien d’acteurs de la filière qui revoient leur stratégie en urgence pour le long terme au sujet de leur installation définitive en France? De telles décisions politiques de girouettes fragilisent la pérennité initiale des projets envisagés, comme si le marché de l’emploi actuel avait besoin de cela !

Cette inaptitude à la gestion intelligente du développement durable, concept tellement galvaudé par ceux qui s’en réclament, permet d’ouvrir les yeux sur le caractère totalement factice et démagogue de la politique libérale qui nous gouverne en matière environnementale.

Publié dans : politique |le 21 décembre, 2010 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 26 décembre 2010 à 11:26 Sophie écrit:

    Je n’y ai pas non plus cru une seule seconde, à leur soi-disant préoccupations environnementales précédemment clamées. Le capitalisme ne peut pas être écologique, c’est un oxymore, puisque sa raison d’être est non le raisonnable usage, mais le profit. Par conséquent, l’écologie de droite, ça n’existe pas plus que n’a existé le hippisme aztèque !

  2. le 26 décembre 2010 à 23:50 enzo d'aviolo écrit:

    bien entendu d’accord avec toi et le plus triste est que ceux qui souhaitent se l’accaparer idéologiquement et médiatiquement sont les plus libéraux comme cette girouette européenne de Cohn Bendit.

  3. le 27 décembre 2010 à 12:33 Sophie écrit:

    En effet. Je lisais il y a quelque temps (dans je ne sais plus quelle publication), un entretien entre Cohn-Bendit et Jean-Luc Godard; le premier disait sans embages ne plus croire au socialisme, ce qui avait l’air de bien défriser le second. C’est incroyable combien de types qui ne sont plus socialistes se prétendent encore à gauche, comme si la gauche n’était plus qu’un label, une posture vide de sens…

  4. le 27 décembre 2010 à 23:12 enzo d'aviolo écrit:

    C’est ça.
    Pour beaucoup de pantins politiques, être de gôche c’est avant tout la marque de l’opposition et absolument plus une idéologie que l’on souhaite défendre et expliquer, ce n’est plus une traduction politique d’un modèle de société souhaité.
    Alors plutôt que de dire qu’on est contre (ce qui n’est pas très porteur en terme de communication), on dit qu’on est de gôche, quand bien même on partage la grande majorité des convictions de ceux que l’on est censé contester, il suffit par exemple de voir les votes de cohn bendit au parlement européen, c’est édifiant de voir combien il vote avec la droite, mais c’est un vote de gôche! :(

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008