Archive pour le 4 décembre, 2010

Quand le P(s) faisait alliance avec Le Pen…

A entendre la gauche molle en ce moment, celle qui accule le petit peuple vers une misère programmée mais qui ne s’empêche jamais de rappeler ce que devrait être la démocratie selon sa vision Fmiste, la gauche du parti (socialiste) personnifiée par Jean-Luc Mélénchon ne serait qu’une pâle copie conforme populiste de ce que Jean-Marie Le Pen incarnait jusqu’à présent dans la paysage politique français.

C’est en tout cas à ce type de questions comparatives auxquelles s’adonnent avec un bonheur non dissimulé la caste des journalistes qui ne sont pas là pour penser mais pour faire du sensationnel en invitant des philosophes de salon comme BHL à se prononcer sur l’action de Jean-Luc Mélenchon.

Au-delà de l’incongru et du malfaisant de ce type de question qui indique déjà la réponse attendue à partir de la question et qui est une forme de provocation insensée pour qui connaît l’attachement républicain et démocratique de cet homme, la comparaison susurrée par certains (socialistes) et journalistes rapporteurs entre Jean-Luc Méléchon et l’extrémiste raciste Le Pen, omet juste 20 ans d’histoire récente du P(s).

En effet, chacun sait que le président du Parti de Gauche fait cause commune avec le Parti Communiste dans une alliance politique durable, le Front de Gauche, et partage l’essentiel des positions politiques du parti communiste. Or on sait également qu’entre 1981 et 2002, le parti communiste a participé à de nombreux gouvernements avec le P(s).

Si le P(s) a pu s’allier avec le PC (comme c’est d’ailleurs encore le cas au niveau local dans certaines régions) et que ce PC est aujourd’hui allié avec le parti de gauche, par transitivité, le P(s) fût-il complice d’une alliance gouvernementale avec un parti raciste, extrémiste, parfois homophobe et antisémite?

Une fois de plus, les donneurs de leçons démocratiques balayent difficilement devant leurs portes et s’accointent facilement d’amalgames révoltants pour discréditer ce qui fait peur et met au grand jour, pour bien connaître le P(s) de l’intérieur, le vide intersidéral de la pensée et du projet d’avenir de ce parti.

J’ai pourtant bien l’impression que peu sont dupes du manège malfaisant qui s’exerce…

Publié dans:politique |on 4 décembre, 2010 |4 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008