Scélérats….

Au lendemain d’une journée de grève massive conjuguée à des manifestations impressionnantes, traductions évidentes du désarroi de la population face à la casse des acquis sociaux, il y a de quoi être écœuré et révolté face aux provocations communicatives du pouvoir scélérat qui nous gouverne.

Tel un marketing bien rôdé qui consiste à vous vendre un produit 9,99 euros pour symboliquement et machinalement vous faire imaginer une bonne affaire, la communication gouvernementale consiste à manipuler des chiffres de manifestants déjà particulièrement sous-évalués pour les annoncer sous la barre symbolique des 1 million de personnes avec un aplomb et une provocation méritant une réponse à la hauteur.

Cracher à ce point sur une mobilisation de cette ampleur, laisse imaginer la considération envers le peuple que ce gouvernement possède. Entendre Eric Woerth se gargariser et clamer la fin du mouvement quand on sait à quel point cet arracheur de dent doit avoir du mal à voir son reflet dans un miroir démontre en même temps que celui-ci est à bout de souffle pour envisager duper à ce point ce que tout le monde constate pourtant en pleine connaissance de cause.

Aucune adhésion populaire à un tel projet destructeur du système des retraites ne peut raisonnablement découler d’un tel défilé dans les rues, il n’y a que dans les esprits tordus d’un pouvoir sourd et aveugle que de telles suppositions peuvent naître.

Bien sûr que l’essoufflement est souhaité, bien sûr que les pertes financières engendrées par les jours de grève jouent en faveur des libéraux tant il est loin le temps où les négociations syndicales incluaient le rattrapage des jours de grève, mais la détermination renforcée par toutes ces provocations ne peut laisser insensibles tous ceux qui constatent à quel point le « marche ou crève » est le slogan favori des politiciens amis des capitalistes.

Beaucoup de syndicats sont encore trop frileux, les étudiants manquent grandement à venir soutenir ce mouvement de fond, mais j’espère que la conscience généralisée prendra forme et intègrera que c’est bien notre capacité à vivre ensemble qui se joue en ce moment.

Continuons le combat.

Publié dans : politique |le 24 septembre, 2010 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 24 septembre 2010 à 19:28 brigetoun écrit:

    petite bouffée ce soir, j’ai entendu que l’Unef appelait à soutenir la prochaine manifestation

  2. le 25 septembre 2010 à 9:35 enzo d'aviolo écrit:

    c’est la seule belle issue possible mais les étudiants seront-ils assez mobilisés à peine les cours repris?

  3. le 27 septembre 2010 à 16:44 guide casino écrit:

    Je suis d’avis d’enzo d’aviolo. Je ne pense pas non plus que les étudiants se mobiliseront en masse: les cours ont reprit (ou vont reprendre très rapidement) et beaucoup ne vont pas prendre le risque de louper une journée de cours au début de leur semestre… Même si je me dis pour eux que c’est mieux de manifester en début d’année qu’à la fin (avec les partiels), beaucoup ne souhaitent pas mettre en jeu le début de leur année scolaire. Même pour aller manifester contre cette réforme de m***e
    C’est bien dommage

  4. le 3 octobre 2010 à 8:58 fmds21 écrit:

    Le marketing ne trompe plus personne sauf ceux qui veulent bien se laisser berner. A Dijon chaque manif à été amplifiée je ne sais pas compter mais la densité des rassemblements, la longueur des défilés en témoignent. Non seulement « Beaucoup de syndicats sont encore trop frileux » mais face à Sarkozy nous sommes tous des munichois avachis. Un drame pour notre société et nos enfants l’histoire devrait nous servir pour réagir et nous indigner. Alain

  5. le 4 octobre 2010 à 16:59 enzo d'aviolo écrit:

    soit patient Alain, nous ne sommes pas encore à la fin du mouvement, on ne sait ce qu’il peut arriver, ça marquera quoi qu’il en soit les consciences.

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008