Archive pour septembre, 2010

Scélérats….

Au lendemain d’une journée de grève massive conjuguée à des manifestations impressionnantes, traductions évidentes du désarroi de la population face à la casse des acquis sociaux, il y a de quoi être écœuré et révolté face aux provocations communicatives du pouvoir scélérat qui nous gouverne.

Tel un marketing bien rôdé qui consiste à vous vendre un produit 9,99 euros pour symboliquement et machinalement vous faire imaginer une bonne affaire, la communication gouvernementale consiste à manipuler des chiffres de manifestants déjà particulièrement sous-évalués pour les annoncer sous la barre symbolique des 1 million de personnes avec un aplomb et une provocation méritant une réponse à la hauteur.

Cracher à ce point sur une mobilisation de cette ampleur, laisse imaginer la considération envers le peuple que ce gouvernement possède. Entendre Eric Woerth se gargariser et clamer la fin du mouvement quand on sait à quel point cet arracheur de dent doit avoir du mal à voir son reflet dans un miroir démontre en même temps que celui-ci est à bout de souffle pour envisager duper à ce point ce que tout le monde constate pourtant en pleine connaissance de cause.

Aucune adhésion populaire à un tel projet destructeur du système des retraites ne peut raisonnablement découler d’un tel défilé dans les rues, il n’y a que dans les esprits tordus d’un pouvoir sourd et aveugle que de telles suppositions peuvent naître.

Bien sûr que l’essoufflement est souhaité, bien sûr que les pertes financières engendrées par les jours de grève jouent en faveur des libéraux tant il est loin le temps où les négociations syndicales incluaient le rattrapage des jours de grève, mais la détermination renforcée par toutes ces provocations ne peut laisser insensibles tous ceux qui constatent à quel point le « marche ou crève » est le slogan favori des politiciens amis des capitalistes.

Beaucoup de syndicats sont encore trop frileux, les étudiants manquent grandement à venir soutenir ce mouvement de fond, mais j’espère que la conscience généralisée prendra forme et intègrera que c’est bien notre capacité à vivre ensemble qui se joue en ce moment.

Continuons le combat.

Publié dans:politique |on 24 septembre, 2010 |5 Commentaires »

Ça fait peur quand même, non ?

Décidément le pouvoir politique en place ne recule devant aucun moyen pour satisfaire son unique recherche de conservation de sa domination.

Tous les contre-pouvoirs putatifs sont de plus en plus muselés, la presse, l’opposition parlementaire, les médias et même la justice doivent lutter pour ne pas dépendre des décisions de l’Elysée.

La méthode autrefois reposant sur la stigmatisation verbale est désormais passée aux actes et à la mise en pratique d’une politique non seulement sécuritaire mais promulguant aussi des lois liberticides, inégalitaires et même antirépublicaines.

Cette politique s’appuie sur deux piliers désormais clairement identifiables : le mensonge et le contrôle du temps médiatique.

Le mensonge, asséné comme argument politique pour faire passer des lois inégalitaires, est devenu un acte naturel exprimé par des spécialistes tels Woerth qui n’hésitent pas à qualifier la réforme des retraites de durable, juste et efficace en détournant la réalité des chiffres, comme son patron voyou le faisait pour justifier le bouclier fiscal. Ce mensonge, maintes fois démontré, n’a plus le loisir de heurter au point de révolter le peuple pour l’amener dans un élan général dans la rue, car il est s’accompagne systématiquement de son pendant, le contrôle du temps médiatique.

Ça fait peur quand même, non ? dans politique Retour-a-une-crise-de-29-Ou-un-mensonge-leurre-de

Ce dernier consiste à détourner l’attention de l’opinion publique focalisée sur les affaires de magouilles gouvernementales, et répond à la nécessité de maitriser le débat politique en poussant toute opposition à répondre sur des sujets qui peuvent la diviser tout en servant les desseins de ceux qui contrôlent le débat.

Evidemment le jusqu’auboutisme autour des Roms réponds à cet objectif en conjuguant satisfecit électoraliste envers la droite extrême et désintérêt de la plus grande masse de la population dont on chatouille le nationalisme le plus vil en le confrontant aux réactions internationales virulentes.

Il permet également de mettre en exergue l’indignation des humanistes de ce pays que l’on fait passer pour de doux rêveurs éloignés des difficultés quotidiennes soit disant subies par la population à cause des Roms, quand on ne focalise toute l’attention dans une posture outrée envers les réactions verbales virulentes que peuvent faire naitre le traitement inhumain des Roms, ceci dans le but de dénigrer la forme pour détourner l’opinion du fond.

Il faut reconnaitre que la méthode fonctionne pas mal tant que l’on ne décolle pas son visage de la vitre mais bien sûr ne résiste pas à une réflexion plus large sur le fond et ne peut duper ceux que la nature humaine traitée comme du bétail interpelle dans une société dite développée.

Ce calcul électoraliste global, qui s’appuie sur une stratégie politique très fine tout en utilisant des ressorts abjects telle l’utilisation de bouc émissaires donnés en pâture à ceux qui subissent les conséquences d’une idéologie destructrice de leur droit, devrait avoir de quoi inquiéter profondément même les plus optimistes des démocrates. C’est mon cas.

Publié dans:politique |on 17 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

A la tienne Georges…. !

« Nous ne gelons pas la rémunération des fonctionnaires, nous la maintenons deux années de suite au même niveau »

La Lettre du Cadre Territorial – 1er septembre 2010

A la tienne Georges…. ! dans politique Georges-Tron_pics_390

Quelle maladie développe Georges, doit-on envisager une journée spéciale  »Georgestron » pour le sortir de cette ornière mentale….. !?

Publié dans:politique |on 6 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

Pêle-mêle estivale d’une société qui part à vau-l’eau

● Un arracheur de dent fait office de ministre du Travail (ex budget), enfin…surtout du budget de l’UMP, et tout est bon pour parvenir à museler par la communication ceux qui peuvent s’opposer par les faits à sa bonne de foi de façade. La calomnie est le nouveau terme à la mode utilisé par ceux qui veulent gagner du temps et espérer que l’incendie s’éteigne. La calomnie a bon dos quand les faits sont tenaces et que l’on est pris la main dans le sac. Pourtant, pourquoi tant d’inquiétude et de velléité à dénoncer la calomnie ? L’exemple chiraquien, lui-même autrefois grand pourfendeur de la calomnie et désormais justiciable putatif, a trouvé un terrain d’entente entre amis avec ses ennemis d’hier au nom de la bonne gestion budgétaire. Pris la main dans le sac, il suffit de faire montre de bonne volonté quelques décennies plus tard et tout peut s’arranger…;

Pêle-mêle estivale d’une société qui part à vau-l’eau dans politique a10bananiererepublique1

● le Rom va devenir une espèce en voie d’extinction européenne et d’abord française, on fait tout pour le cantonner dans des réserves ciblées via des accords bilatéraux, mais il fait tout pour s’en échapper. La prison n’est peut-être pas si dorée que cela et il a peut-être envie que les accords de Schengen s’appliquent à tous ses ressortissants. Hortepen ne l’entends pas de cette oreille, il veille, il mobilise les forces de police en décrépitude sur l’essentiel, la chasse au Rom illégal comme à la fin du 19ème siècle l’on chassait le rital venu chercher du travail dans le pays voisin ;

● On amalgame la chasse au Roms avec les délits mis en lumière dans la communauté des gens du voyage. C’est tellement pratique, car qui les aime ces instables permanents, nul part chez eux et pour toujours présents là où l’on ne les souhaite pas. Ils ont en commun le faciès du délit qu’Hortepen et ses sbires repèrent aisément, alors quoi de plus classique qu’une bonne stigmatisation qui ne mange pas de pain électoral pour exacerber la vilenie qui couve en chacun de nous et détourner notre attention des difficultés quotidiennes;

● l’opium du peuple n’a pas atteint son objectif inavoué. Le football national est parti en vrille à l’image de ses enfants stars qui se croient trop tôt à l’abri des errances psychologiques réservées aux classes défavorisées en oubliant que l’argent facile est le premier des dangers. Alors on s’est raccroché à tout ce qui gagne et la république et sa représentation présidentielle aime bien montrer que chaque victoire dans un sport moins médiatique peut permettre d’atténuer un grondement qui monte et doit immédiatement être servi au bon peuple qui a besoin d’admirer pour encore espérer;

● le fait religieux grignote de plus en plus d’espace dans la sphère publique. Les commerçants s’adaptent sans état d’âme lorsqu’il y a de l’argent facile à faire, mais même la représentation sportive nationale la plus suivie doit composer avec les désidératas des pratiquants. Ce ne sont plus les choix religieux privés qui s’adaptent mais le groupe qui se voit imposer des choix religieux dans une république laïque. Etonnant non ?

En cette rentrée morose comme ce billet, que nous reste-t-il, une nouvelle journée de grève, afficher sa tronche dans la rue ? oui peut-être….

Publié dans:politique |on 2 septembre, 2010 |3 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008