Boutin et consorts au révélateur…

La classe politique est dans le collimateur d’un certain journalisme moins complaisant que les autres, plutôt satirique, et friand de révélations qui tendraient à prouver que certains adages ne s’appliquent que très rarement à ceux qui promulguent les lois pour tous.

Ainsi, les rappels « Dura lex, sed lex » que dans l’absolu personne ne conteste sauf quand la loi ne s’applique pas complètement de façon égalitaire pour tous, ou encore « les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent» dont le peuple mesure chaque jour un peu plus la véracité, ont des traductions concrètes qui se vérifient tristement chaque jour et en particulier chez les plus moralisateurs du personnel politique qui nous gouverne.

Si la diatribe de Rama Yade envers les conditions d’hébergement des joueurs de football à quelques jours d’un début de compétition a quelque chose de pathétique et particulièrement provocateur pour une secrétaire d’Etat sous Sarkozy quand on se rappelle que ce dernier le soir même de son élection présidentielle fut capable de diner au Fouquet’s avant de partir en vacances sur le yacht de son ami milliardaire Bolloré, comme pour bien rappeler qui son élection favoriserait prioritairement, la révélation du Canard Enchaîné sur Madame Boutin, chargée depuis le mois d’avril 2010 d’une mission à 9500 euros par mois pour étudier les conséquences sociales de la mondialisation, démontre plutôt une erreur d’utilité publique dans la mission confiée.

Boutin et consorts au révélateur… dans politique 1519767417

Car si Madame Boutin a le droit d’être servie en priorité grâce à ses amitiés politiques (*), comme ont pu l’être avant elle quelques jaunes du P(s) tel Jack Lang, de même que quelques victimes de remaniements ministériels auxquelles il s’agissait de trouver un emploi suffisamment rémunérateur, si les émoluments de cette brave dame, droite dans ses bottes, peuvent tutoyer les sommets de la grille de la fonction publique d’Etat au même titre que les hauts fonctionnaires dans la mesure où ses compétences seraient avérées (**), moi ce qui me choque le plus (***) c’est vraiment le contenu de sa mission grassement payée.

N’y aurait-il pas une erreur dans le contenu de la mission permettant d’envisager un véritable résultat autre que les lieux communs qui risquent de ressortir de ce type de mission fourre-tout ?

En effet, si l’objectif avait été l’étude des conséquences sociales de la politique de Sarkozy, je reste persuadé qu’une année complète d’une chargée de mission aussi compétente que Madame Boutin n’aurait pas suffit à expliciter et lister en quoi la destruction des acquis sociaux directement liée aux choix politiques de Sarkozy est avérée.

Malheureusement, nous devons nous contenter une fois de plus d’assister à l’émergence d’un nouvel et énième emploi fictif de complaisance dont la définition de la mission a toutes les chances d’aboutir à un rapport qui terminera sa vie dans un placard avant même sa première lecture par son donneur d’ordre.

La droite décomplexée que l’on voit à l’œuvre depuis plus de 3 ans ne cesse de nous démontrer chaque jour en quoi la lutte des classes prend des formes diverses et flagrantes, en quoi toutes les petites indignations de façade ne sont que des leurres pour gogos électeurs et en quoi Sarkozy est bien là pour dicter les règles pour le plus grands nombres afin que la classe dominante profite des efforts que l’on demande aux autres. Pour que cela fonctionne, il faut des Boutin et autres Lang.

Si l’époque étaient guerrière, mais elle l’est tout de même dans un certain sens, on pourrait considérer ces personnes comme des collabo, mais dans notre société bien-pensantes, on parlera au mieux d’un petit dérapage,au pire on justifiera tout l’intérêt d’une Madame Boutin missionnée pour une étude de la plus haute importance…

(*) que ce soit une façon d’acheter son silence futur, on s’en fout vraiment complètement.

(**) ça, ça reste vraiment à démontrer.

(***) je sais, plus rien ne devrait plus me choquer en Sarkozy, mais j’y arrive encore, si si.

Publié dans : politique |le 9 juin, 2010 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 14 juin 2010 à 8:35 fmds21 écrit:

    (La droite décomplexée que l’on voit à l’œuvre depuis plus de 3 ans ne cesse de nous démontrer chaque jour en quoi la lutte des classes prend des formes diverses et flagrantes,)
    Pour envisager la lutte des classes encore faudrait il que les spoliés aient la volonté et le courage de se battre contre tous ces prévaricateurs masqués sous le nom de politicards de droite plus que décomplexés puisque jamais sanctionnés. Jusqu’à René Dosière, le député apparenté PS qui avalise sur 20minutes. fr : «Au nom de quoi empêcherait-on les anciens députés de cumuler une retraite et une autre activité, alors que c’est possible dans le privé». Notre démocratie est malade le pire est que nous l’acceptons l’extrême droite grandit sur ce terreau nauséabond. L’histoire bégaie à nouveau et la gauche dans ce marigot où est-elle ? Alain

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008