La cécité libérale apercevrait-elle la lumière…?

En lisant le dernier remarquable article de Jean-Luc Mélenchon, les propos qu’il rapporte du directeur des études économiques chez Natixis sont symptomatiques de la peur grandissante chez les chantres de la main invisible et les pourfendeurs des peuples fainéants qu’ils stigmatisent à dessein dès qu’il s’agit de protéger les intérêts du plus petit nombre.

Comme leur formidable course à l’austérité pour le petit peuple tourne au vinaigre même pour les possédants, le discours s’adapte et reprends désormais parfois  les conclusions des vilains gauchistes. Rien de rassurant pour autant, mais juste la confirmation que la bonne voix n’est pas dans la pensée unique du FMI, de la BCE, des cadors libéraux de la commission européenne et des gouvernements complices de la régression sociale généralisée et organisée.

Patrick Artus: « Selon nos calculs, il faudrait qu’en deux ans la France réduise son déficit de 96 milliards d’euros. Le gouvernement assure que la croissance apportera 20 milliards d’euros mais il se fonde  sur une prévision optimiste de 2,5% S’il faut trouver 96 milliards de réduction de nos déficits structurels ce sera compliqué. Cela représente deux siècles de bouclier fiscal ! On peut toujours comme en Grèce décider de ne plus payer les retraites ni les fonctionnaires. Ce n’est pas efficace. La seule façon de faire  c’est de procéder à une grande réforme fiscale en alignant la taxation des revenus du capital  sur celle du travail. Cela pourrait rapporter 100 milliards d’euros sans dégâts économique puisque ces revenus sont épargnés ! »

Publié dans : politique |le 17 mai, 2010 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 20 mai 2010 à 11:36 Sophie écrit:

    Merci pour cette information précieuse. Le creusement des inégalités est immoral, mais inepte également en terme d’efficacité économique; qui peut prétendre que paupériser la majeure partie de sa population va améliorer la situation d’un pays endetté ? Il me semble cependant que le délire mortifère du plus gros profit possible à court terme, qui est le principe même de la spéculation, n’est pas près d’être jugulé; la rationalité ne gouverne pas les exploiteurs, puisqu’ils prospèrent sur les catastrophes. Amasser, puis crever un jour sur leur gros tas; voilà tout ce qu’ils sont in fine capable de produire dans leurs minables petites cervelles cupides.

  2. le 20 mai 2010 à 23:48 enzo d'aviolo écrit:

    J’ai bien peur que tu décrives la triste réalité Sophie. :(

  3. le 21 mai 2010 à 10:13 fmds21 écrit:

    La trise réalité est qu’ils nous feront crever avant eux. Le pire est que comme des moutons nous l’acceptons. En solution de rechange ils nous présentent comme alternative celui qui dicte la sévère régression imposée aux grecs aux roumains… Saurons-nous un jour dénoncer cette imposture. Alain

  4. le 21 mai 2010 à 22:34 enzo d'aviolo écrit:

    la dénoncer compte sur nous Alain, mais inverser cette tendance mortifère, là seul l’avenir nous le dira.

  5. le 24 mai 2010 à 15:56 lou passejaire écrit:

    « Le pire est que comme des moutons nous l’acceptons. En solution de rechange ils nous présentent comme alternative celui qui dicte la sévère régression imposée aux grecs aux roumains… » …
    en creusant un peu, on se rend compte qu’ils manquent d’imagination, leur argumentaire en Roumanie, en Gréce et demain chez nous, ça fait 20 ans qu’ils le servent pour justifier leurs ignominies en afrique …
    leur objectif, c’est la destruction des Etats … et l’avénement du régne des prédateurs …

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008