Ces sondages politiques annonciateurs des futurs choix de sociétés…

A quoi sert à un sondage politique, quel est son intérêt pour la population ? sauf à vouloir jouer les moutons de panurge et sans cesse suivre les majorités au gré du vent, qui peut s’intéresser aux résultats d’un sondage si ce n’est ceux qui veulent tester l’opinion et orienter les choix des populations.

Car pour qu’un sondage soit efficace, il faut des complices.

L’institut de sondage en premier lieu, qui se doit de respecter son client politique en orientant les réponses à la question posée de façon à limiter le choix à ce qui intéresse le donneur d’ordre.

Mais aussi et surtout les médias relayeurs, qui partagent souvent les mêmes intérêts financiers que les sondeurs, et qui relaient complaisamment des sondages manipulés aux questions ambigües et aux réponses très sélectives.

Prenez les retraites :

Lorsque le sondeur propose comme options pour résorber le déficit des caisses de retraites, soit l’augmentation de l’âge du départ, soit l’augmentation des cotisations, soit le maintien de l’âge de départ à la retraite par la baisse des pensions, qui peut prétendre qu’il n’y a pas manipulation tant il existe d’autres solutions pour équilibrer les caisses de retraites en augmentant par exemple les cotisations du capital ou en cessant de laisser perdurer nombres de niches fiscales dont les montants dépassent chaque année le montant du déficit des retraites.

Prenez la dette :

Lorsqu’un sondage paru dans le Figaro demande aux Français s’ils sont inquiets ou non lorsqu’ils pensent au déficit et à la dette et qu’ils répondent au trois-quarts par l’affirmative après des mois et des mois de matraquage médiatique alarmiste sur ce sujet, pourquoi ne pose-t-on pas la même question à propos du chômage ou à propos du pouvoir d’achat pour lesquels c’est peut-être presque 100% des français qui répondraient par l’affirmative ?

Ces sondages politiques annonciateurs des futurs choix de sociétés… dans politique TOUJOURS-PLUS-HOMOPHOBE

Le sondage a pris une place de choix dans la boite à manipuler les masses pour le pouvoir en place. Non seulement il permet à ce dernier de justifier des choix politiques en rappelant « Vous voyez les sondages le disent », mais en outre il oriente les questions et réponses en fonction des mesures à promulguer dans les semaines qui suivent.

Dites moi les réponses aux sondages que vous aurez et je vous dirais quel choix politique je ferai. L’incertitude n’existe pas en matière de sondage, il n’est désormais plus qu’un outil politique de persuasion et de domination, les appels au dialogue préalable à un projet de loi n’étant qu’un leurre démocratique parmi d’autres, ce que le sondage dit, je l’appliquerai.

Regarder les sondages, c’est voir précisément la réalité des politiques socialement destructives à venir pour la grande masse de la population. Pour garder le moral, pour imaginer un autre avenir au lien social tel qu’il avait germé dans les esprits du Conseil National de la Résistance, et pour ne pas participer à la manipulation active, zappons-les.

Publié dans : politique |le 15 février, 2010 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 16 février 2010 à 15:21 lou passejaïre écrit:

    petite rectification, nos corbeaux , ça fait pas des mois mais des années qu’ils nous croassent « la dette la dette la dette « .
    Et pour les retraites, que veux tu qu’ils répondent , alors que l’ami molette ( hommage au « camarade » guy mollet ) leur dit que c’est juste la méthode d’introduction du suppositoire qui est pas bonne ???

    j’adore le photomontage !

  2. le 16 février 2010 à 15:38 enzo d'aviolo écrit:

    bien vu Lou, ça fait quelques années en effet, et peu sont ceux qui leur rappelle que dans tout bon bilan, face au passif, il y a des actifs ;)

  3. le 18 février 2010 à 23:42 Albert écrit:

    Et la camarade Martine a répondu aussi à sa façon aux sondeurs : tel que Guy Mollet, elle gagne les congrès du PS à gauche mais pense comme l’UMP que l’on doit reculer l’âge de départ à la retraite à 62 ans…

  4. le 18 février 2010 à 23:47 enzo d'aviolo écrit:

    j’vais te dire Albert, je ne sais même pas ce qu’elle pense, tant elle est aussi floue que ce parti social démocrate qui lui même n’a pour seul programme que de faire du clone au sarkoysme dans le positionnement économique, mais de l’anti-sarkozysme primaire dans le positionnement politique. Affligeant.

  5. le 19 février 2010 à 14:31 lou passejaïre écrit:

    et il continue d’éclater , ce parti … dans mon département, quelques militants et élus se sont tiré récemment … et je pense qu’il doit bien y rester quelques hommes et femmes de gauche …

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008