Petit parti deviendra grand ?

Depuis les dernières élections européennes, c’est peu dire que l’écologie a le vent en poupe tant les sollicitations sont grandes depuis que Cohn Bendit et Europe Ecologie ont fait un score comparable à celui du P(s).

Ce réservoir de voix potentiel attire ainsi les convoitises de tous les partis en mal d’électeur. Cette nouvelle offre politique, aussi fluctuante qu’imprécise, est surtout devenu la bonne conscience d’un électorat de gauche lassé des querelles internes au P(s) et la maison refuge d’un électorat de droite mal servi dans son propre camps.

Le vote Europe Ecologie fût ainsi essentiellement un vote Bobo transgressant l’habituel carcan idéologique des verts, se revendiquant même du « ni droite ni gauche » qui contribue  pourtant autant à affaiblir la gauche qu’à servir la droite décomplexée.

Voilà pourquoi, il était temps que ceux qui ont fondé l’écologie politique au sein du parti Vert, clarifient enfin leur idéaux et stigmatisant ce choix contre nature pour tout écologiste convaincu, celui qui consiste à promulguer la société de croissance du système capitaliste pendant que l’on dénonce les travers de la société de consommation.

C’est ce que viennent de faire la députée Verte Martine Billard et le directeur du journal « Le Sarkophage » qui se dit « objecteur de croissance » Paul Ariès, en rejoignant le Parti de Gauche pour participer au comité de co-organisation de son Congrès fondateur prévu en décembre 2009.

Martine billard « appelle les écologistes qui se reconnaissent dans l’antilibéralisme et dans l’antiproductivisme à participer collectivement à la fondation de ce nouveau Parti de gauche écologiste ».

Le développement de cette composante dans l’autre gauche me semble essentielle pour l’avenir du regroupement des forces de gauche, car il devient urgent que l’écologie, tant manipulée et utilisée à des fins communicatives par la droite, et tant délaissée par le P(s), devienne non pas une force d’appoint, mais la pierre angulaire de toute proposition de gauche se proclamant contre le système capitalisme.

Attention, l’écologie n’a d’intérêt que si elle est située dans sa dimension sociale, c’est à dire qu’elle ne contribue pas à affaiblir ceux qui subissent déjà les dégâts du capitalisme à coup de taxes plus pénalisantes les unes que les autres parce qu’inégalitaires, mais au contraire devient socialement utile si elle permet d’émanciper, d’aider l’homme à trouver sa place dans l’économique en soutenant sa qualité de vie sans pénaliser ses moyens de subsistance.

Souhaitons que la majeure partie des dirigeants de gauche des Verts comprennent dans quel piège Cohn Bendit a commencé à les enfermer en brandissant le leurre du « ni droite ni gauche » qui débouchera non seulement sur un avenir électoral instable et fluctuant au gré des modes mais surtout sur des mesurettes destinées à donner bonne conscience à ceux qui roulent en 4×4.

Le départ en forme de prise de conscience de Martine Billard est un encouragement dans le sens d’une écologie politique clivée et assumée qui doit permettre d’enrichir les choix programmatique de l’autre gauche.

Publié dans : politique |le 10 juillet, 2009 |18 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

18 Commentaires Commenter.

  1. le 10 juillet 2009 à 23:38 Michel GROS écrit:

    http://zinelibrary.info/files/pdf_Insurrection.pdf
    Ici, à lire à partir de la page 58 la véritable fonction de l’écologie et de la décroissance.
    Pauvres politiciens !

  2. le 12 juillet 2009 à 21:14 dominique écrit:

    pour la décroissance, je n’ai pas lu tout ca mais ca fait peur : moins on consomme plus ca coute cher..et puis si c’est pour en arriver a des conneries du « 3eme ventre » du député vert Cochet…!!!
    Cohn Bendit n’est pas engageant, par contre perso Bové m’interesse…
    Politiquement je vois aussi comment certaines vertes draguent dans tous les sens pour faire leur place en politique, avec déjà beaucoup de capacités en quotidien…..
    melenchon a eu le bon reflexe de refuser la main tordue du PS…je ne suis toujours pas convaincue localement et ne le serai jamais, mais bon…

  3. le 12 juillet 2009 à 22:04 enzo d'aviolo écrit:

    Melenchon ne pouvait pas accepter la vipère de Aubry, il aurait renié la création du PG, et c’est très bien ainsi.
    Bové, lequel, celui des altermondialistes décroissants ou celui social démocrate vert? encore un homme de grande conviction y a pas à dire….

  4. le 12 juillet 2009 à 22:52 dominique écrit:

    tres honnetement bové c’est plus pour moi une image, un porteur, alter, qu’une politique, ou en tous cas, une vraie reflexion chez moi…
    il a un potentiel politique….
    ici les PG sont les premiers a avoir usé et abusé du PS … sur le plan syndical….donc socio politico traitres s’il en est….

  5. le 13 juillet 2009 à 10:17 enzo d'aviolo écrit:

    « ici les PG sont les premiers a avoir usé et abusé du PS … sur le plan syndical….donc socio politico traitres s’il en est… »

    je ne comprends pas ton accusation. Comme elle est forte, tu te dois d’en dire plus.

  6. le 13 juillet 2009 à 15:35 Michel GROS écrit:

    Tu fais ton naïf, Enzo ?
    Tu sais bien qu’il n’y a pas un seul parti qui échappe à la corruption du politique. Des gros malins, il y en a partout. D’ailleurs le big chef du PG en est la figure de proue, qui n’illusionne plus que lui-même et quelques suivistes avec ses discours d’évangéliste de gauche.
    Faut balayer tout ce fourbis.

  7. le 13 juillet 2009 à 15:52 enzo d'aviolo écrit:

    Ah bah c’est nouveau Michel, méluche serait un corrompu maintenant? t’as des preuves?
    qu’il y ait des magouilleurs, c’est la nature humaine qui le veut et personne n’y échappe, encore moins en politique, mais qu’on me démontre que jusqu’à présent le PG a fait des compromis pourris, comme le fait la majorité des autres partis, au regard des motivations de sa création.
    Je suis prêt à l’entendre et le dénoncer si c’est le cas, mais les accusations gratuites, ça me plait moyen.

  8. le 13 juillet 2009 à 17:28 Michel GROS écrit:

    Enzo,
    Je parle de corruption DU politique par les purs produits du mitterrandisme (alliances contre nature, rentes de situation, soutiens des politiques sociales médiocrates) où Mélenchon comme secrétaire d’Etat n’a pas été le dernier. Ces gens là s’achètent des conduites à peu de frais, spéculent sur l’oubli, restent opportunistement avec ceux auxquels ils s’opposent, tolèrent parfaitement la pseudo démocratie actuelle. Tout cela n’est pas de nature, mais de culture. Nous ne vivons plus dans les arbres, Enzo. ;-) )
    Les dessous de table existent en politique politicienne. Par nature ils sont invisibles.
    Mais par exemple, dire que Picquet est une scission du NPA est une magouille (et tu sais comme je m’en tape du NPA).
    Enfin, bref, vous croyez encore en ces mecs qui vivent à nous déposséder de la démocratie directe mais réclament nos voix à corps et à cris.
    J’en suis affligé.

  9. le 13 juillet 2009 à 22:43 enzo d'aviolo écrit:

    Michel,
    l’homme parfait n’existe pas, je m’y suis même personnellement résolu :)
    toutefois, si l’on ressasse le passé de chaque homme politique, je suis d’accord avec toi, il y a toujours matière à lui trouver des erreurs voir bien pire.
    Toutefois, personnellement je juge sur pièce et pas sur le passé (du moins le récent) et je trouve (pour l’instant) le parcours du PG et de méluche cohérent politiquement et sans trahisons de ses idéaux depuis 2002.
    Après j’ai bien compris que tu en veux à toute la classe politique au point de ne plus croire en autre chose qu’en une révolution innée qui viendrait secouer tout ce petit monde.
    Comme je n’ai pas envie d’attendre de mourir pour voir un tant soit peu un quelconque changement de politique, je « crois », comme tu dis, à l’application de choix programatiques politiques différents jusqu’au jour où ils sont trahis et j’en tire alors les conséquences.

    J’ai toujours confiance en la nature humaine jusqu’à ce que trahison me soit démontrée, et tu sais que nous sommes bien placés pour y avoir cru ensemble jusqu’à une grosse désillusion qui nous a fait en tirer des conséquences radicales.
    Tu en as eu d’autres depuis avec le NPA Michel, mais est-ce une raison suffisante pour ne plus croire en aucun changement démocratique dans une démocratie bancale? je ne crois pas encore, mais reste très vigilant, donc j’attends des preuves (la demande ne t’était pas adressée, elle était faite à dominique).
    Jusqu’à présent, le PG ne spécule pas sur l’oubli, s’oppose réellement et la réponse à Aubry est une réponse claire à ta critique, ne tolère en aucun cas les déviances démocratiques actuelles, bref jusqu’à preuve du contraire, j’en suis (j’y crois, si tu préfères… ;) )

  10. le 13 juillet 2009 à 23:37 DOMINIQUE écrit:

    Je m’explique donc: des ex du PS , dont directeur de campagne , mais qui entretiennent toujours des liens « privilégiés » et avec le cab local…entremelant syndicalisme de négociation privilégiée ( des infos arrivant au cab arrivent aussi vite chez certains) ???? ( par quel chemin)…et soutiens reguliers malgré une officielle opposition…et en periode electorale on note moins de mordant syndical pour ne pas dire letargie parfois ou aveuglement ??? l y a des artistes , et dans tous les syndicats, le mien également , tous ceux qui sont engagés sur le plan politique sont tres « mous » , « consensuels » depuis quelques mois…je trouve ca tres moche!! tres tres moche!!!

  11. le 14 juillet 2009 à 10:41 enzo d'aviolo écrit:

    dominique ton constat se fait également à l’échelon national. C’est aujourd’hui une évidence que les syndicats sont muselés de l’intérieur et complice avec le pouvoir en place par leur inaction. A part Sud, aucun n’est radical dans la lutte pour les salariés, la Cgt étant même capable d’envoyer sa sécurité pour virer des sans papier au prétexte de devoir récupérer des locaux occupés! magnifique!
    mais quel rapport vec le PG là? et avec méluche?

  12. le 14 juillet 2009 à 15:08 DOMINIQUE écrit:

    eh bien ce sont les mêmes de la CGT qui sont à la tête du PG ici…
    Mélenchon, je le connais pas plus que dans les medias…donc il me semble interessant, même s’il est vivement critiqué aussi, j’approuve sa sortie du PS et ses positions actuelles, ensuite il faudra voir…
    La politique devient encore plus compliqué au local quand on connait les actes de certains sur plusieurs années…les idées, elles évoluent, nous changeons tous, heureusement, donc changer de parti n’est pas en soi une faute ou une erreur, c’est parfois même une bonne idée…ce sont les actes de quelques uns selon les années qui dérangent….certains n’ont pas hésité à faire tomber d’autres syndicalistes dans des conditions assez troubles et dégueulasses…un peu comme l’affaire Baudis…dont tout le monde s’accorde bien a dire a voix basse qu’il y a eu manoeuvre politico-syndicale… . Dans ces affaires, il y a ceux qui y trempent , et les autres…et ceux qui sablent les sales victoires au champagne …!!

  13. le 14 juillet 2009 à 16:52 enzo d'aviolo écrit:

    « eh bien ce sont les mêmes de la CGT qui sont à la tête du PG ici… »

    oula, ça me semble des preuves faibles surtout quand il s’agit d’extrapoler une situation locale pour en faire un constat national. En outre, même si je sais bien que la pratique politique vise à fagociter les syndicats et réciproquement comme le P(s) l’a fait depuis toujour avec la Cfdt avant qu’il devienne un syndicat de droite, jugeons sur pièce! or pour l’instant, il n’y a pas matière à porter des accusations de compromission, nous verrons donc à l’avenir.
    Qui n’est pas critiqué en politique par ceux qui gênent le système en place!?? ça me semble même très bon signe que méluche soit autant critiqué.
    La description locale et pourrie de la politique est effectivement une réalité et aucun parti, si vertueux soit-il, n’a les moyens de contrôler tous les arrivistes en tous genres dénués de convictions profondes, autres que leurs intérêts très personnels.
    Encore une fois, ton constat est juste, de là à en tirer des conclusions définitives, cela me semble prématuré.

  14. le 14 juillet 2009 à 17:11 DOMINIQUE écrit:

    …désolée mais ce sont des cgtistes , ex PS qui sont au PG ici… avec du militantisme certes, de l’engagement surement , et puis le reste…

  15. le 14 juillet 2009 à 17:51 enzo d'aviolo écrit:

    je ne conteste pas ce que tu dis, je te crois, mais je ne vois pas en quoi cela une constitue une preuve de compromis pourris et en quoi cela ferait du PG un parti de traitre comme tu l’indiquais par amalgame dans un commentaire initial.

  16. le 14 juillet 2009 à 18:00 DOMINIQUE écrit:

    tu comprends bien que voter au national cest une chose, mais , en vue, ce sont maintenant les régionales…et on a une représentation chacun selon nos regions, nos élus…je n’ai pas écrit que tout le PG était visé, je t’ai dit ici..et selon mon expérience locale.
    « ici les PG sont les premiers a avoir usé et abusé du PS … sur le plan syndical….donc socio politico traitres s’il en est…. »

  17. le 24 juillet 2009 à 0:37 charlec.charlery écrit:

    Salut a tous et bonjour de la Martinique je vous lis et c’est le miracle du net a 8000km Mais vous avez tous raison et un accessit pour enzo Mais tant que la democratie ne se fera pas par un rapport de force entre ceux qui votent et ceux qui l’oriente car la democratie c’est nous Ici savez vous la derniere de notre president La cgt avait fait son fond e commerce le port car pour une ile c’est une question de vie Mais la coruption que vous soulignez tous afait des ravages alors comme au havre il a decide de coulez le bateau en le saucissonant a la methode hollandaise plus persone ne saura qui commande de directoire en comite Je n’ai rien contr les gros salaires tant que lepeuple ne trinque pa 6000€ de moyenne de salaires qui dit mieux , Par contre une pomme c’est presque 2€ le vin pas moins de 2€ leplus petit tord boyau Vous avez la chance gevret chambertin reste accessible en bourgogne? par contre le rhum en litre est a 5€91? amities a tous

  18. le 26 juillet 2009 à 0:05 enzo d'aviolo écrit:

    bien le bonjour charlec.

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008