Coupable de meurtre par procuration et avec préméditation

Comme toute appartenance à un mode de pensée, à une philosophie, à une vision de la société, il est parfois difficile de partager la totalité des écrits ou déclarations de ceux qui sont censés représenter la doctrine à laquelle on adhère.

En matière de religion, la difficulté est souvent accrue tant l’évolution de la société et des moeurs est souvent en décalage avec la doctrine religieuse, si conservatrice et attachée à des principes ancestraux censés être les socles de croyances communes.

Il faut bien dire qu’en ce qui concerne la religion catholique, celle qui touche encore le plus le quotidien des européens, nous nous étions habitué avec Jean-Paul II à une sorte de stagnation de la pensée, voire à une légère capacité à l’évolution des modes de pensées pour les adapter au 20ème siècle. Avec Benoît XVI, la régression généralisée se confirme !

Si je pouvais faire un parallèle avec la politique de Sarkozy, je dirais que la décomplexion généralisée impulsée par ce pape amène des dérives extrémistes de plus en plus criantes, de même que la politique Sarkozyste permet à des bons petits soldats du Sarkozysme de crier qu’à 50 ans sans « Rolex » on a pas réussi sa vie.

Ces provocations ultimes que seules un climat particulier permettent, et qui a amené par exemple un évêque à excommunier une fillette enceinte (parce que violée) de 9 ans qui a avorté ou un pape à réintégrer un évêque révisionniste  autrefois excommunié, viennent de trouver dans les paroles du pape leur concrétisation la plus abjecte, celle qui fait du pape un meurtrier des plus pauvres.

Coupable de meurtre par procuration et avec préméditation dans politique

C’est en effet au début d’une visite africaine, dans une des zones parmi les pauvres de la planète, que ce dernier a déclaré que les préservatifs aggravaient le problème du Sida  alors qu’il sont malheureusement l’unique moyen de lutter un tant soit peu contre ce fléau qui détruit l’Afrique et une partie du Monde.

Cette déclaration, bien entendue exempte de maladresse et totalement préméditée, équivaut à un meurtre par procuration dans un pays où la parole du représentant des catholiques possède un poids considérable, et lorsque l’on sait que les populations n’ont malheureusement pas accès aux traitements des pays riches et que « le planning familial » n’est pas un service public en voie de développement sur ce continent.

Avec un tel représentant, et dans la mesure où la réprobation générale de tels propos n’impliquerait malheureusement pas la révocation de ce pape, je me demande à quel point les Catholiques ne seraient pas au mieux coupables de non assistance à personne en danger, au pire de complicité de meurtres.

Si rien ne bougeait, l’adage souvent proclamé qui précise que l’on a les représentants que l’on mérite, aura rarement trouvé plus juste écho.

Aux catholiques désormais d’assumer leur appartenance et d’agir. 

Publié dans : politique |le 18 mars, 2009 |11 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

11 Commentaires Commenter.

  1. le 18 mars 2009 à 19:58 Sophie écrit:

    Le parallèle avec la politique de Sarkozy est non seulement possible, mais s’impose, puisque c’est une contre-révolution conservatrice généralisée à laquelle nous assistons. En tant que système avéré d’aliénation mentale, la religion est toujours l’alliée des pouvoirs oligarchiques et autoritaires.

  2. le 18 mars 2009 à 21:30 enzo d'aviolo écrit:

    très juste. ça peut se voir tel un ensemble peu rassurant.

  3. le 19 mars 2009 à 9:47 étienne fillol écrit:

    Cher Monsieur Daviolo,

    Tout cela est bel est bon, vous vous en prenez à ce Monsieur Pape, vous vous énervez, vous fustigez. Très bien.
    Mais il faudrait peut-être voir à allumer votre téléphone mobile et ÉCOUTER VOS MESSAGES !!! ;-)

  4. le 19 mars 2009 à 10:00 Michel GROS écrit:

    C’était mieux en rouge et noir !
    Surtout pour secouer le Pape.

  5. le 19 mars 2009 à 17:34 enzo d'aviolo écrit:

    @Michel
    dans le fond, je ne suis pas un fan de Jeanne Mas

    @Monsieur Fillol
    c’est l’hôpital qui se fout de la charité chrétienne (décidément)! écoute le tien! ;)

  6. le 20 mars 2009 à 0:29 Albert écrit:

    Il y a près de 2000 ans, naissait en Galilée un fondateur de secte, qui finira crucifié environ 30 ans plus tard. Et pourtant! La secte qu’il avait fondé deviendra ensuite la plus grande de tous les temps.

    Elle prendra le pouvoir politique dans l’empire romain, abolira la liberté de religion, puis amoncellera des montagnes de cadavres: ses membres massacreront des millions d’ »infidèles », « hérétiques », « sorcières » et autres, puis se massacreront entre eux en donnant à l’Europe les guerres les plus féroces qu’elle ait connu.

    Une telle histoire pourrait inciter à la modestie, mais les chrétiens revendiquent, au contraire, un monopole de l’éthique.

    Fidèle à cette si étrange éthique, l’église, via les déclarations du pape sur les préservatifs continue en fait sa tradition meurtrière millénaire…

  7. le 20 mars 2009 à 14:55 Christine RS21 écrit:

    « La messe est dite » !!!! beuhhhhhhhhh

  8. le 20 mars 2009 à 17:07 enzo d'aviolo écrit:

    @Albert
    ça appuie où ça fait mal (mais ici on est sur radical daviolo’s ;) ), mais c’est bien de rappeler quelques faits historiques trop souvent vite oubliés! merci.

  9. le 22 mars 2009 à 17:44 Michel GROS écrit:

    Albert,
    Tu te gourres. Le Jésus il a rien fondé du tout. C’est toute une bande de pinpins, 70 ans plus tard, qui a christianisé le bonhomme. Tu me diras : « ça change pas grand chose », et tu auras bien raison.

  10. le 23 mars 2009 à 23:16 Michel GROS écrit:

    « … sans « Rolex » on a pas réussi sa vie. »
    Sans Solex non plus ! ;-) )

  11. le 24 mars 2009 à 22:26 enzo d'aviolo écrit:

    :)

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008