Croissance, relance,…plein de pipeau pour la France

Ras le bol des effets d‘annonce communicatif de Sarkozy et sa clique. Cette stratégie systématique qui consiste à embrouiller la grogne sociale qui s’élève avec toute la complicité journalistique habituelle, m’exaspère au plus haut point. Je ne dois pas être le seul.

Plus de deux millions de personnes défilent dans les rues ! qu’à cela ne tienne, Sarkozy annonce une nouvelle centrale nucléaire de type EPR sans concertation et focalise ainsi toute l’attention pour mieux noyer le poisson, le temps de préparer son fameux plan de relance auxquels ne croient que ceux qui ne s’y sont pas penchés.

Quand la France Sarkozyste fait de la relance (au sens investissement du terme), voici son programme (je n’invente rien c’est sur le site du ministère de la relance) :

-         grosses réparations de chaussées (c’est le terme « grosses » qui est important)

-         entretien préventif de chaussées (on n’y avait pas pensé avant ce plan)

-         travaux d’amélioration de l’accessibilité des gares (avant c’était très difficile d’y accéder)

-         entretien fluviaux et reconstruction de barrages (merci le plan de relance, grâce à lui certaines régions ne risquent pas l’inondation)

Ceci n’est qu’un florilège des énormités de ce plan de relance, mais la longue litanie des mesures recensées en urgence (comme d’habitude) par une armée de préfets aux ordres, démontre à quel point non seulement c’est un travail d’amateur en construction publique qui a été produit mais surtout un mensonge généralisé promulgué, puisque la grande majorité de ces projets sont en cours d’études et devaient trouver dans tous les cas un aboutissement inéluctable pour tout ce qui concerne au moins l’entretien, les mises en conformité, les mises en sécurité.

Je sais bien que pour parvenir à ses fins, Sarkozy a suffisamment déshabillé le Code des Marchés Publics, et je l’ai déjà dénoncé, mais l’annonce qui consiste à laisser entendre que dès 2009 la majorité de la dépense proclamée serait dépensée, est une fois de plus un leurre médiatique lamentable quand on connaît un tant soit peu les délais de procédures qui s’imposent à tout organisme public entre la décision de financement et la date de démarrage des travaux.

La relance façon Sarkozy n’est qu’un attrape nigaud qui va prolonger la dépense d’Etat dans un rythme annuel tout ce qu’il y a de plus habituel (*), en outre focalisée sur la dépense d’investissement de l’Etat plutôt qu’un soutien aux collectivités pourtant plus à même de connaître les besoins du tissu local d’entreprise, et qui occulte totalement l’autre pan de l’aide publique qui a amené plus de 2 millions de personnes dans la rue, celui du soutien du pouvoir d’achat des français.

Je ne suis plus un fervent soutien de la relance à tout va si elle n’est pas intelligemment ciblée sur une consommation putative intelligente qui évite cette course à la croissance qui ne sert que les intérêts des capitalistes en mal de dividendes. Mais de là à éclipser totalement la situation désastreuse dans laquelle se situe de nombreux ménages qui voient leur situation se dégrader depuis tant d’années, cela en dit long sur la considération portée par la politique de Sarkozy envers ceux qu’il avait « juré-craché » promis de soutenir.

Président du pouvoir d’achat qu’il disait….

(*) peut-être un peu plus pour que d’habitude pour un libéral, plus habitué à restreindre la dépense publique qu’à l’augmenter.

Publié dans : politique |le 3 février, 2009 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 5 février 2009 à 23:43 dominique écrit:

    bon bref ils disent tous rien que des conneries…des centrales nucleaires à sarko…j’espere donc que tu n’as pas regardé la télé ce soir

  2. le 6 février 2009 à 10:20 enzo d'aviolo écrit:

    j’ai tenu 5 minutes….. ;)

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008