Ça sent la synthèse molle…

Dernière minute : Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez quittent le P(S) pour créer un autre mouvement. Tant d’années perdues mais enfin du courage politique puissance 10. L’avenir est au socialisme et il va enfin retrouver une vraie maison.

 Eh bah voilà, les militants du P(s) se sont prononcés, et que se passe-t-il au P(s) quand un militant choisit sa ligne politique pour l’avenir, eh bien largement plus de la moitié d’entre eux souhaitent que ce parti continue d’être un parti social démocrate…

A peine un cinquième des militants du P(s) (la motion C de Hamon a fait 19% environ) serait donc socialiste au sens raisonnable du terme, c’est à dire envisageant autre chose que le marché comme horizon régulateur socialement acceptable. Malgré cet aveu à mon sens terrible mais en même temps éclairant car ne laissant plus place au doute quant aux perspectives de changement attribuables à ce parti, vous ne manquerez néanmoins pas de trouver nombre de militants, parmi ceux que l’on peut qualifier comme sincèrement socialistes, pour se satisfaire de cet honorable score, judicieux pour justifier encore quelques années d’errance dans une maison qu’il semble visiblement très difficile de quitter.  

Ça sent la synthèse molle… dans politique

Au delà de ce constat sans appel, il est édifiant de voir à quel point l’errance social démocrate, inconsciente chez certain, se présente morcelée puisque 3 motions font 79% des voix à parts presque égales, signe d’ambitions aux ego démesurés tant les différences de contenu des motions furent invisibles à l’œil nu !

C’est pourquoi il paraît presque raisonnable de prédire le résultat du prochain congrès, celui habituel d’une synthèse gloubi-boulga qui ne satisfera personne mais contentera tout le monde, et permettra d’attendre tranquillement les prochaines échéances électorales consécutives à l’absence d’opposition frontale au pouvoir en place.

J’en connais un que ces résultats ont du satisfaire, qui doit se frotter les mains en cette période de crise, qui pourra continuer à défiler seul sur le terrain des combats sociaux et récupérer les errances de ceux qui aspirent à un changement véritable de politique. Grâce à ce P(s) là, le facteur n’aura pas besoin de sonner deux fois.

Publié dans : politique |le 7 novembre, 2008 |24 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

24 Commentaires Commenter.

  1. le 7 novembre 2008 à 10:55 Michel GROS écrit:

    Cela sent à plein nez le congrès de la magouille. Un bi-partisme interne se profile et un strapontin confortable y sera réservé à ceux qui vont apparaitre et tolérer comme de dangeureux « révolutionnaires ».
    Mais le problème est bien plus grave. Le P(s) perd définitivement toute légitimité à prétendre au leadership de la transformation économique et sociale. Il est devenu un des partis du gouvernement de l’état capitaliste des choses.
    Le gouvernement des hommes et des femmes par tous les hommes et par toutes les femmes appartient désormais au destin du NPA.

  2. le 7 novembre 2008 à 12:35 Michel GROS écrit:

    Et leurs mandats respectifs ?

  3. le 7 novembre 2008 à 12:37 enzo d'aviolo écrit:

    à suivre Michel….
    on en saura plus dans les prochaines heures, mais c’est un sacré coup de fusil en tout cas!

  4. le 7 novembre 2008 à 23:26 Nico2312 écrit:

    @ enzo
    je passe en coup de vent vu l’actu du jour : je ne pouvais pas ne pas venir te saluer et laisser un petit commentaire:-)))…
    bref tout ça pour dire que je d’accord avec toi sur la future probable synthèse molle (sarko doit se frotter les mains) et que je félicite mélenchon d’avoir (enfin) pris son courage à deux mains…

    bonne continuation !!!

  5. le 8 novembre 2008 à 0:33 Albert écrit:

    Synthèse molle à venir, c’est sûr.

    Eventuellement une synthèse à trois excluant Ségolène mais dans ce cas Benoît Hamon ferait alliance avec ceux qui sont responsables de l’état actuel du PS !

    Bravo à JLM et n’oublions pas également Marc Dolez, député du Nord et animateur de Forces Militantes.

    La voie est désormais ouverte vers un Die Linke à la française mais le PC et surtout le NPA en voudront-ils ?

    Espérons au moins que pour les élections européennes de 2009, ils feront liste commune…

  6. le 8 novembre 2008 à 9:28 fmds21 écrit:

    Comme d’habitude tu écris un très bon article une synthèse est obligatoirement un gloubi-boulga sera t il imbuvable pour les militants ce n’est pas sûr pour les électeurs c’est une autre affaire. A priori il ne faut dénigrer ni les communistes ni le facteur. Pour ce dernier le seul problème est de savoir s’il veut passer du stade de la protestation légitime à l’action gouvernementale plus que nécessaire. Alain

  7. le 8 novembre 2008 à 11:42 Michel GROS écrit:

    C’est hallucinant ces gens de « gauche » qui parlent de gouverner avec les outils jamais constestés de la démocratie bourgeoise. Votre gouvernement n’est pas le nôtre. Ce n’est pas parce que vous méconnaissez notre gouvernement qu’il n’existe pas. Ce n’est pas parce que vous ignorez tout de l’histoire du mouvement ouvrier qu’elle n’existe pas.

  8. le 8 novembre 2008 à 21:12 enzo d'aviolo écrit:

    @Nico
    grand plaisir de te lire, c’est sympa.

    @Albert
    tu poses lesquestions de l’avenir, profitons un instant d’une décision politique enfin courageuse à gauche.

    @Alain
    Merci.
    s’il n’est pas imbuvable pour les militants dits « de gauche », c’est vraiment à désespérer.

    @Michel
    Il va tout de même falloir que µBesancenot tienne compte de la décision de méluche et dolez même si effectivement le pouvoir pour le pouvoir tel qu’il existe n’est pas une finalité interessante lorsque ‘lon veut réellement changer les choses.

  9. le 9 novembre 2008 à 2:03 Mekbrun écrit:

    Cool, Nico est de retour??

  10. le 9 novembre 2008 à 12:17 fmds21 écrit:

    Michel est le seul à connaître le monde ouvrier le seul à avoir travaillé dans l’entreprise le seul à n’avoir pas reçu une éducation bourgeoise et bien il se trompe. Je suis issu d’un milieu pauvre j’ai évolué dans l’entreprise grâce à d’anciens syndicalistes en particulier un réfugié de la guerre d’Espagne non seulement pourchassé par Franco mais pourchassé dans l’entreprise parce qu’il était syndicaliste et socialiste à l’époque à gauche. C’est pourquoi je suis profondément socialiste et l’histoire que j’ai peu apprise à l’école puisque je n’y suis pas allé m’a tout de même montré comment se terminait les révolutions et par qui elles étaient récupérées. N’en déplaise à Michel être de gauche, être socialiste c’est vouloir changer les choses pour cela il ne faut pas que des incantations mais agir pour prendre le pouvoir démocratiquement. Alain

  11. le 9 novembre 2008 à 23:49 Michel GROS écrit:

    Besancenot, ou d’autres, tiendront compte de ce qui s’élabore dans les comités locaux du NPA. Mélenchon et Dolez, rentiers de la politique, ne veulent pas entendre parler du processus NPA. Pourquoi prendre en compte leur opération politicienne ? Quelle est la légitimité de ces deux personnes désormais ? Leur notoriété ? Mais Enzo, ce n’est plus ainsi que nous souhaitons voir fonctionner les choses.
    Pour Alain :
    Ceux qui veulent réellement changer le monde ne veulent plus de ce pouvoir là. Je te rappelle que la « guerre » d’Espagne était une révolution.

  12. le 10 novembre 2008 à 0:20 dominique écrit:

    j’espere qu’il fera mentir tous ses opposants qui aujourd’hui y voient une fuite, une lacheté contre Hamon

  13. le 10 novembre 2008 à 9:14 fmds21 écrit:

    Dominique parles tu de Jean-Luc et de Marc ? Sur le fond ils ont raison sur la forme ils auraient dû attendre la fin du congrès et ne pas se priver d’une telle tribune interne.
    Michel c’est bien parce qu’il y a eu révolution que Franco soutenu par les réactionnaires fascistes a pu la transformer en guerre et gagner. C’est le sort historique de toutes les révolutions. Alain

  14. le 10 novembre 2008 à 13:04 enzo d'aviolo écrit:

    @Michel

    Si manoeuvre politicienne il y a, attendons de voir leur projet avant de les discréditer. personnellement je ne donne de blanc seing à personne mais la démarche que je réclamais depuis si longtemps me plait pour ne pas aujourd’hui cracher dessus à ce stade. D’ailleurs il n’est pas impossible que cette gauche voit large et que NPA ne soit pas si éloigné de leur démarche.

    @Alain
    contrairement à toi, je pense qu’il ont eu raison aussi sur la forme en créer un électrochoc qui discrédite les petites manoeuvre avant congrès. s’il ne l’avait fait qu’après on leur aurait reprocher d’avoir participé à la tambouille et d’être mauvais perdants. c’était à mon sens judicieusement préparé et Hamon qui pleure ce fait mais fait visualiser déjà qu’il est prêt à toutes les compromissions comme feu Montebourg dans un passé récent.

  15. le 10 novembre 2008 à 23:26 Michel GROS écrit:

    Enzo,
    Pourquoi voir puisque c’est du tout vu. Que crois-tu ? Ces mecs ont juste posé leur cul sur des fauteuils de velours rouges et hurlé leur gauchitude dans des sénacles déjà acquis à leur cause. Ils cherchent leurs points de retraite dans la politique dont ils ont fait un métier.
    Circulez, y’a rien à vouarre ! comme disait Coluche

  16. le 11 novembre 2008 à 9:53 fmds21 écrit:

    enzo ton analyse tient debout mais elle n’est pas partagée par les militants et certains ressentent leur démarche comme une trahison à tord certainement mais je le constate. De toute façon ils ont tracé la voie pour l’après Reims. Alain

  17. le 11 novembre 2008 à 10:30 enzo d'aviolo écrit:

    @Michel
    je ne crois pas, leur fauteuil de velour, il l’avait déjà au P(s), tranquillement assis dans le rôle de caution de gauche! mais nous verrons.

    @Alain
    oui je sais que bcp de militant P(s) se sentent trahi, trahi parce que beaucoup ont du mal à changer de maison, ça les perturbe alors on trouve toute sorte de terme injustifié pour expier un malêtre autrefois bien confortable au sein d’un parti qui les cocounne depuis longtemps.

  18. le 11 novembre 2008 à 11:29 Michel GROS écrit:

    Ils ne veulent pas le perdre, Enzo.
    Mais le problème est désormais celui de leur légitimité qu’ils devraient chercher à retrouver en retournant à la base. Et éventuellement se faire mandater.

  19. le 11 novembre 2008 à 14:50 Emmanuel Chaumery écrit:

    Salut les cocos ;)

    ‘Tain, j’avais oublié, après quelques mois d’errances capitalistiques auxquelles Enzo a eu la gentillesse de participer en développant mon CA, comme c’était bon de vous lire…
    Pour rigoler, j’ai cherché les derniers messages de Marsipulami sur le net et j’en ai trouvé un ou il disait avoir abondonné Montebourg après son alliance avec DSK et ou il précisait que d’autres l’avait quitté avant lui.
    Que veux-je dire par là ? Que rien n’est perdu, que ceux qui nous accusent aujourd’hui (ou hier ou l’an dernier) de trahison le font parcequ’ils nous aiment (surtout les dijonnaises :) ) et qu’ils veulent nous garder, conserver nos idées, nos arguments avec eux et pas contre eux mais qu’ils finiront par nous rejoindre, que ce soit en reconnaissant ou pas avoir fait erreur. Et tout ceux-là doivent être coordonnés dans le parti de gauche que JLM, MD, PRS… veulent créer.

    Moi, en tout cas, je suis prêt à retourner à la guerre contre le Kapital financier soutenu par un président agité. Et celà, il faut le concrétiser en présentant partout des candidats de la Gauche aux européennes car c’est de l’Europe que doit venir la solution, d’une grande force de Gauche anticapitale, antisociauxdémocratesmousdugenou. Donc, allons ensemble nous battre pour éviter que les financiers s’autorégulent et se complaisent dans leurs montagnes de billets soutenus par des banquiers et des politiciens sans couilles qui vont à l’assemblée comme ils vont à la soupe.

    PS : profitez en pour vous abonner à Sine Hebdo, c’est ptet vulgaire (moins qu’Hara Kiri) mais la vulgarité c’est le Peuple et Onfray, Porte, Bedos (qui revient en force) ou Alévèque accompagnent Siné avec tout leur talent.

    J’ai pas été trop long?

  20. le 11 novembre 2008 à 17:27 enzo d'aviolo écrit:

    @Michel
    mais j’esère qu’à terme il le feront! tu sais que le but n’est pas de suivre un chef mais bien de construire un mouvement qui represente nos idées et qui ne soit pas simplement accaparé par quelques vieux politicards. Et puis regarde Michel, le bonheur que cette décision nous apporte, ça fait revenir un nouveau capitaliste sur ce forum, un vrai de vrai, un qu’est prêt à faire sauter la mine d’or sur laquelle il est assis, c’est dire! :) :) :)

    Vraiment heureux de te lire ici manu. j’adhère à ton propos et tu peux déverser ici tes revndications tant que tu veux… ;)
    ce que tu dis sur les futures elections européenne est essentiel et j’espere bien que des candidats communs avec le NPA pourront se présenter car c’est là où il apparait très nettement que le NON de gauche peut s’exprimer avec force.

  21. le 11 novembre 2008 à 20:32 Emmanuel Chaumery écrit:

    Je suis volontaire pour être député moi, s’il en faut!!! (uniquement pour le salaire et la voiture avec chauffeur bien sûr :) )
    Ca ferait toujours un présent de plus comparé à ces enfoirés de députés élus et présents à 10% des séances!!!

  22. le 11 novembre 2008 à 21:29 enzo d'aviolo écrit:

    @manu
    quel sens du sacrifice…:)

  23. le 13 novembre 2008 à 23:56 Mekbrun écrit:

    Avec « Le Parti de Gauche » j’espére que la Gauche de combat prend des forces,en militant aux cotés du futur NPA et du PCF.Est on en train de voir la naissance d’une structure forte de lutte contre la politique desastreuse et destructrice de la droite, cette Gauche saura t-elle , je l’espére, s’entendre pour oeuvrer et défendre les valeurs de LA Gauche?

  24. le 14 novembre 2008 à 9:08 enzo d'aviolo écrit:

    c’est ce qu’on espère tous mekbrun.

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008