M’aurait-on fait voter par procuration ?

C’est en tout cas le sentiment que j’ai eu et que j’ai ce matin si j’écoute, lis et entend tout le bruit médiatique qui se perpétue dans notre pays sur l’élection américaine.

Aurai-je voté Mc Cain dont le seul fait d’arme à mes yeux est celui par homonymie d’avoir engendrer une invasion de frites industrielles ?

Aurais-je voté Obama, ce Noir, comme ont « l’élégance » de le rappeler en boucle les médias français comme si la couleur de la peau devait cautionner les idées et comme si les idées d’Obama pouvaient changer quoi que soit à mon quotidien ?

M’aurait-on fait voter par procuration ? dans politique 20080418-143612-a

Non vraiment, trop c’est trop, il y a overdose injustifiée et j’ai bien peur que toute cette mascarade médiatique qui ne va pas manquer désormais une seule fois de nous rappeler que décidément l’Amérique ce n’est pas la France, par le simple constat qu’un noir y a été élu président alors que pauvres de nous, nous avons la désagréable habitude de n’élire que des blancs !

Il y a à mon sens bien pire en France, nous n’élisons que des libéraux, et en cela les Etats-Unis ne sont pas mieux lotis.

Je dirais même que les Etats-Unis, pourtant toujours mis en exergue par notre landernau médiatique idolâtre, est un des rares pays dits « démocratique » où le pouvoir se partage depuis toujours entre deux forces politiques aussi éloignées que peuvent l’être l’UMP et le Nouveau Centre chez nous. C’est dire s’il y a matière démocratiquement à prendre en exemple ce pays !!

Voilà pourquoi j’ai ce matin cette désagréable impression que toute cette mascarade organisée de longue date poursuit un objectif bien ciblé en cette période de crise sociale aiguë, celui de donner du grain à moudre aux millions de salariés en leur vendant du rêve par procuration, du rêve illusoire, le tout en guise de réponse aux difficultés qu’ils éprouvent.

Obama ne changera rien au quotidien de chacun de nous, j’ai même peine à croire qu’il change quoi que ce soit dans son propre pays tant les institutions américaines vissent toute velléité sociale trop marquée (Clinton s’en rappelle encore), fussent-elles démocrates, si bien que permettez-moi de réserver mes intérêts et surtout mon vote aux élections qui me concernent !

Je n’ai jamais voté par procuration aux élections présidentielles américaines.

Publié dans : politique |le 5 novembre, 2008 |7 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

7 Commentaires Commenter.

  1. le 5 novembre 2008 à 9:32 Michel GROS écrit:

    « La société du spectacle »
    Guy DEBORD
    Thèse 9
    « Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux »

  2. le 5 novembre 2008 à 11:56 enzo d'aviolo écrit:

    arf difficile d’y voir clair en effet Michel, tout est fait pour parvenir à brouiller les cartes dans cette société.

  3. le 5 novembre 2008 à 18:27 Mekbrun écrit:

    On aura vainement tenté ces derniers jours, en nous abreuvant d’infos sur la compétition « halletante » entre « Républicains » et « Démocrates » de minimiser la politique catastrophique qui sévît chez nous.Sarkosy ne va pas tarder à s’approprier une part de la victoire de son « copain » Obama histoire de nous embrumer les neurones et par un raccourci que les politiciens ont trop tendance à utiliser, insinuer qu’il n’est nul besoin de changer les choses chez nous puisqu’elles sont en train de changer au royaume de l’ultralibéralisme et que, nous en sommes ravis puisque selon les instituts de sondages 90% des Français ont soutenu Obama.

  4. le 5 novembre 2008 à 22:02 enzo d'aviolo écrit:

    de quoi j’me mêle! tout est bon à prendre chez les sondeurs….

  5. le 5 novembre 2008 à 23:53 Albert écrit:

    Drôle de démocratie que les Etats-Unis où il est possible pour un candidat de ne pas être élu, avec le système des grands électeurs, tout en faisant plus de voix, dans l’ensemble du pays, que son adversaire…

    Barak Obama proposera-t-il de réformer ce système ? Il est fort probable que non…

  6. le 6 novembre 2008 à 9:01 fmds21 écrit:

    Très bon billet enzo Effectivement l’image de l’Amérique, non disons des USA, a changée vis à vis du monde et c’est une très bonne chose par contre sur le fond il n’y aura pas de changements significatifs géré en blanc, en noir ou en métisse le capitalisme US produira toujours les mêmes inégalités. Alain

  7. le 6 novembre 2008 à 9:11 enzo d'aviolo écrit:

    @albert
    difficile en effet de réformer ce qui nous a permis d’être élu!

    @alain
    effectivement, si seulement c’était une simple histoire de couleur…..

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008