Archive pour juillet, 2008

Un nouveau mauvais coup de Lang…

Alors bien sûr la méthode Sarkozy a encore frappé pour parvenir à faire passer au forcing une modification de la constitution qui accroît ses pouvoirs personnels. Celle qui consiste à acheter plutôt qu’à convaincre, à menacer plutôt qu’à rallier, à bafouer l’action politique en la ramenant au simple rôle du maître chanteur digne des voyous du milieu, simplement conforme à la peau du petit dictateur qu’il confirme être chaque jour un peu plus.

Mais comme dans tout mauvais film de série Z que la démocratie française est en train de caricaturer à outrance, il faut quelques interprètes choisis pour la traîtrise, la corruption passive, l’abandon de sa propre conscience.

A droite, la corruption passive est dévolue à Debré et consorts, ceux pour lesquels une belle promesse vaut tous les renoncements à ce que l’on croit et que l’on défends pourtant becs et ongles depuis des semaines, une pâle représentation de la « trash » politique.

A gauche, les copies conformes des amis de Debré se trouvent chez les radicaux de « gôche », toujours prêt à rallier celui qui crie et menace le plus fort. On y est tristement désormais habitué.

Mais le bouquet revient comme souvent depuis 30 ans à celui qui aime se démarquer de ses congénères socialistes, pourtant déjà suffisamment coutumiers de divers renoncements idéologiques majeurs, mais qui trouve en Jack Lang l’archétype du traître empressé de mettre un coup de langue là où cela peut lui faire du bien à titre personnel.

Forcément le pauvre avait été contraint et forcé de devoir participer à la commission Balladur chargée de rendre un avis autorisé sur l’évolution des institutions, avis dont Sarkozy s’est vite servi pour garnir ses toilettes, mais que Lang dans sa haute vision de la cohérence politique, a cru devoir parachever en soutenant le projet d’un petit monarque avide de contrôle généralisé des pouvoirs.

Sous couvert d’une active pratique communicative qui n’est que le leurre d’une démocratie bien malade, Sarkozy fait prendre des vessies pour des lanternes aux démocrates, appuyé par une armée de petits soldats aux ordres, et soutenu par quelques girouettes gravitant autour des ors de la république qui finissent par confisquer au peuple le peu de choix démocratique qui lui reste.

A observer ces tristes pantins dont Lang est le représentant emblématique, qui peut croire un instant que cette pratique politique là puisse retrouver l’aura qu’elle n’aurait jamais du perdre?

Publié dans:politique |on 22 juillet, 2008 |10 Commentaires »

La France change….

Oui et pas qu’un peu, car dans le genre grande braderie des acquis sociaux, le Sarkozysme est en train, en un an, de remettre en cause ce qu’un siècle de combat avait permis d’obtenir pour le salariat.

Je n’énumèrerai pas la longue liste des destructions massives d’avancées sociales  car il suffit de se pencher sur son quotidien pour désormais constater par exemple que la sécurité sociale vous demande de la rembourser grâce aux franchises sur les actes médicaux, gaspillant par là même à travers le courrier, le temps du fonctionnaire accaparé, le timbre, le traitement du retour du courrier, ce que le remboursement est censé payer !

Passons, ce sont certainement des énarques Sarkosystes qui ont pensé à tout !

Non, je voudrais simplement m’attarder sur la dernière destruction en date, celle qui consiste à travailler toujours plus pour gagner de moins en moins et surtout pour vivre moins bien.

L’assemblée, en bon toutou gouvernemental, vient d’augmenter la durée du temps de travail de ceux qui travaillent au forfait, soit essentiellement les cadres, passant d’un maximum de 218 jours travaillés par an correspondant à 35 heures de travail par semaine à 235 jours, le dépassement étant censé être payé par 10% de salaire supplémentaire, soit pire que les 25% octroyés en cas d’heures supplémentaires.

Même le représentant de la CGC, pourtant opposé aux 35 heures et habituellement proche du pouvoir, voit dans cette mesure un retour au siècle dernier puisque si l’on décompte le week-end et les jours fériés, un cadre serait donc amené à ne plus disposer que de 3 semaines de vacances par an s’il travaillait 235 jours, comme peut désormais le lui obliger la loi !

La France change, elle réforme en effet comme nous le serinent les Sarkozystes convaincus, mais au fait quel est l’objectif ?

Quand on se dit libéral (en parole bien sûr) et que l’on cherche à tout prix à réduire l’Etat solidaire, s’y prends-on comme il faut en accroissant le stress au travail et les maladies consécutives à une surcharge d’activité qui viennent gonfler l’absentéisme et accroitre le déficit de la sécurité sociale?

Quand on souhaite être compétitif et concurrentiel à tout prix comme on nous le rabâche à tout va, surcharger la mule permet-il d’améliorer la compétitivité et de faire progresser les relations patronat/salariat dans l’entreprise pourtant gages de compétitivité accrue !?

Et si « réfléchir » permettait de changer, afin que les habitants de ce pays y respire mieux qu’à travers l’oppression généralisée sur tous les plans que le Sarkozysme est en train de promulguer au rang de principe républicain !

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:politique |on 8 juillet, 2008 |12 Commentaires »

Un tout petit dictateur…

Evidemment Sarkozy manipule les médias depuis qu’il fait de la politique, il tutoie les journaliste dès qu’il le peut et dès que sa fonction lui donne le pouvoir de le faire, il affronte et provoque pour que la docilité s’affiche des les faits et gestes de ses interrogateurs.

Tout cela, nous le savons depuis bien longtemps et la dernière vidéo en vogue sur Internet ne fait que confirmer ce comportement.

Là où cette attitude prends une ampleur particulière, c’est qu’elle se manifeste à un moment où la télévision publique est en train d’être mise sous l’éteignoir du pouvoir par le tarissement de sa libre source de financement que représente la publicité et qu’en outre le contrôle de cette télévision publique est désormais clairement affichée comme devant être à la solde du pouvoir en place via la désignation politique de son président !

Entendons nous bien, cela fait un moment que mes illusions sur l’indépendance journalistique de France télévision se sont évaporées, je sais très bien que la presse actuelle et en particulier la télévision sont à la solde des pouvoirs financiers de ce pays et en particulier de l’idéologie libérale représentée par tous les grands partis en place, les contestataires adoubés par les médias étant souvent là pour servir de faire valoir lorsqu’ils se comportent tels que les éditorialistes politiques le souhaitent, tel Besancenot s’affichant chez Drucker !

Pourtant, comment ne pas être effaré par le fait qu’en plus de contrôler économiquement l’information, le parti de la presse et de l’argent veuille désormais affilier l’information au pouvoir en place via un petit dictateur aux dents longues nommé Sarkozy.

De Carolis s’en émeut enfin, mais n’est-ce pas un peu tard et surtout parce qu’il sent le vent tourner pour sa personne !?

Un tout petit dictateur… dans politique sarkozy

Il est tout de même affligeant qu’une telle attitude péremptoire de la part du plus haut représentant de la Vème république puisse se faire aux yeux de tous sans que communément ceux qui sont attachés à la démocratie, dont l’héritage en matière de liberté de la presse est directement redevable au Conseil National de la Résistance, se regroupent pour refuser ces dérives dictatoriales et exiger l’absence de tout contrôle de l’Etat sur l’information.

Si Sarkozy n’exerçait pas son pouvoir dans une pays structuré démocratiquement comme la France, qu’en serait-il aujourd’hui d’un des piliers de toute démocratie, celui de la liberté de l’information ?

J’espère que les 53% de Français qui ont adoubé cet énergumène commencent à se rendre compte que décidément en Sarkozie, ça ne sent vraiment pas bon.

Publié dans:politique |on 2 juillet, 2008 |12 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008