Archive pour le 13 juin, 2008

Libéral….mais pas trop quand ça m’arrange !

Décidément ceux qui vantent le plus de liberté, qui donnent des leçons d’ouverture d’esprit quand il s’agit de prôner le laisser-faire plutôt que l’interventionnisme, ne sont en fait que des moulins à parole qui n’engagent à rien et que les faits contredisent en permanence quand ils ne mettent pas au grand jour des pratiques mensongères récurrentes.

Ça nous rabâche les oreilles avec la liberté par ci, la démocratie par là, mais dès que ça peut orienter les votes dans le sens décidé comme actuellement pour le référendum irlandais sur le traité de Lisbonne, choix confisqué aux autres peuples européens, on ne s’en prive pas.

Comme me le faisait justement remarquer une lectrice, rien que de prévoir un vote référendaire un jour travaillé de la semaine, montre à quel point le libéralisme se soucie du bon fonctionnement démocratique source pourtant d’une liberté plus grande. Et après cela, ça viendra s’émouvoir sur les plateaux de télévision du faible taux de participation, juste pour donner le change à des journalistes tellement soucieux et émus par la déliquescence programmée de la démocratie…………

Dans un autre ordre d’idée, ça brade à tout va les entreprises publiques au privé sous couvert d’un renforcement de la concurrence qui serait bénéfique à tous et d’un laisser faire seule condition d’une économie prospère ! mais par ailleurs, cela n’empêche pas le gouvernement libéral anglais de nationaliser une banque lorsque le bateau privé coule parce que la déréglementation appliquée démontre au grand jour les limites d’une idéologie générant des mécanismes incontrôlables.

Il est terrible de constater comme tout bon libéral adapte sa pensée en fonction de ses propres intérêts.

Qui n’a pas entendu Sarkozy expliquer avec sa tête de cocker triste (façon Roger Gicquel) à l’ensemble des salariés d’Arcelor-Mittal que le gouvernement ne les laisserait pas tomber mais que l’Etat ne pouvait rien face à l’initiative privée, les règles européenne étant ce qu’elle sont, l’interventionnisme d’Etat une mesure néfaste à l’économie.

Quelques mois plus tard, qu’apprend-on, que l’Etat français entre pour 9% dans le capital des chantiers de l’atlantique pour constituer une minorité de blocage dans une entreprise possédée par les Coréens. Il est vrai que les chantiers de l’atlantique construisent quelques frégates pour l’armée française…

Une fois de plus, les paroles et les actes se contredisent, l’incohérence idéologique s’étale au grand jour, les contradictions démontrent des choix politiques non assumés officiellement.

Arcelor-Mittal c’est «on vous aide » mais on ne le fait pas, les chantiers de l’atlantique c’est « on intervient » mais idéologiquement on ne doit pas intervenir.

Je suis libéral, mais c’est quand ça m’arrange…

Publié dans:politique |on 13 juin, 2008 |6 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008