Archive pour le 7 mars, 2008

Se gargariser des chiffres du chômage, rien n’arrête la vulgarité à droite!

Tous les Sarkozystes se rattachent à leurs propres manipulations pour afficher aux yeux de la presse comme toujours médusée, un chiffre du chômage en forte baisse en 2007 qui serait passé à 7,8% de la population active.

Personnellement, je n’oublie en aucun cas la chasse au chômeurs qui se déroule depuis plusieurs années et qui consiste à radier ceux qui ne se présente pas au rendez-vous de l’ANPE, je n’oublie pas non plus les radiations d’office pour celles qui entrent en congés maternité ou pour ceux qui arrivent en fin de droit et que l’on considère comme du néant dans les chiffres du chômage parce qu’ils ne sont plus indemnisés par les Assedic (*).

Je n’oublie pas non plus le changement du calcul du taux de chômage opéré par l’Insee à la demande du gouvernement Fillon.

Toute cette mascarade bien connue, déjà dénoncée maintes fois, mais qui permet désormais à Sarkozy et sa clique de vanter les mérites de sa politique est indécente et vulgaire.

Indécent et vulgaire aux yeux des Rmistes dont le nombre croit continuellement depuis 2000 tout comme le nombre de bénéficiaires de l’Allocation pour Parents Isolés.

Indécent et Vulgaire face à tous ces temps partiels subis, surtout chez les femmes, qui croissent sans cesse au point qu’en 2006, plus de 30% de la population active féminine travaillait à temps partiel, plus de 900 000 femmes déclarant en 2005 subir celui-ci et plus d’1.1 millions de travailleurs avouant cette contrainte essentielle.

Indécent et vulgaire enfin dans la mesure où le pouvoir d’achat de la majorité des français baisse ou stagne, ceci alors qu’un tiers des français est au Smic.

Toute cette cohorte de travailleurs ne représente ni plus ni moins que des travailleurs de plus en plus pauvres, dont la qualité de vie se réduit comme peau de chagrin mais qui effectivement n’apparaît plus dans les chiffres du chômage.

Le libéralisme économique cherche à masquer la réalité pourtant bien visible dans les pays anglo-saxon que l’on aime tant prendre comme modèles en Sarkosie, mais qu’on l’on évite bien consciencieusement de prendre en exemple lorsqu’il s’agit de parler du taux de pauvreté de la population.

Je préférerai toujours une société qui assume ses chômeurs en leur garantissant des allocations à la hauteur de ce que devrait être la dignité humaine, à tout projet de société libérale qui broie l’idée du travail en ne garantissant que subordination et pauvreté brevetée !

Je me fais une autre idée du travail que le « travailler plus pour vivre moins bien ».

Que le chômage baisse, que cela soit juste ou manipulé, cela n’a plus aucun sens dans nos sociétés dérégulées. A chacun de s’en faire l’écho en n’y portant plus attention et en dénonçant cette mascarade d’auto satisfecit.

(*) je vous parle ici de vécu proche. 

Publié dans:politique |on 7 mars, 2008 |8 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008