Le dictateur à l’épreuve de la gauche démocratique en Amérique du Sud

En France, les médias n’en parle que parce que l’une de nos compatriotes y est otage depuis plus de 6 années. Qui parlerait des otages colombiens et surtout des rapports de force en place dans cette partie du monde si Ingrid Betancourt n’étaient pas l’otage des FARC ?

Chaque fois qu’un espoir de libération s’avance, les appels à la mesure et à la négociation se multiplient. Mais qui dans le fond se soucie de l’action de l’horrible Uribe qui à travers ces prises d’otages n’a qu’un seul objectif, écraser toute opposition interne dans son pays et trouver un appui extérieur dans les massacres proférés par les milices qu’il contrôle et que les pays occidentaux taisent autant qu’il relaient les exactions des FARC.

Pourtant une étape essentielle, de dimension internationale, vient d’être franchie ces jours-ci avec l’incursion des forces armées colombienne en territoire équatorien, ceci afin d’éliminer de façon victorieuse le n°2 des FARC, le contact officiel des négociations pour la libération des otages. Cette information fait-elle la une des journaux ?

Bien sur que non, et pourtant elle le mériterait, non seulement parce qu’un conflit armé est à deux doigts d’éclater entre d’un coté le Venezuela, l’Equateur voire la Bolivie et de l’autre l’extrémiste colombien Uribe, mais aussi et surtout parce que ce sont deux mondes qui risquent de s’affronter, les pro et les anti-bush, les partisans du libéralisme dictatorial et ceux d’une société de partage où les richesses sont redistribuées aux plus pauvres, pratique on ne peut plus rare en Amérique du Sud depuis 50 ans !

Ce conflit déclaré par Uribe au nom de la lutte contre le terrorisme est en fait une déclaration de guerre politique contre tout ce qui peut lutter contre le sacro-saint marché et contre ceux, bien au delà des FARC, qui ont dans leurs pays respectifs, rejeté le diktat des firmes pétrolières sur la politique d’Etat, refusé le pouvoir des grands groupes financiers sur la politique économique choisie, refusé de se contenter d’une pauvreté endémique dans des pays où les richesses naturelles ne justifient en aucune façon l’état sanitaire déplorable d’une majorité de la population.

Cette lutte sur des choix de civilisation, cette bataille du pouvoir d’un petit nombre de capitalistes contre la grande majorité d’une population autochtone dépossédée depuis des siècles, mériteraient pourtant un relais médiatique et politique à la hauteur dans le pays des droits de l’homme.

Certes, il ne s’agit pas de glorifier les méthodes extrémistes des FARC, mais au moins de condamner aussi fermement les massacres du dictateur Uribe, et soutenir le processus démocratique et socialiste qui se met favorablement en place dans cette partie de l’Amérique.

Que les médias aux ordres en France minimise ce processus et axe leur information sur le triste sort des otages n’est pas surprenant, mais que le silence soit aussi assourdissant chez cette gauche réformiste qui n’a plus rien réformé depuis longtemps, et qui devrait pourtant bien s’inspirer des attentes des peuples sud américains pour proposer à notre pays un axe idéologique démarqué et fort qui arrête de suivre la voix du laisser faire à peine contrôlé, montre à quel point les esprits sont viciés et les espoirs à chercher ailleurs.

Puisse le chemin proposé par Correa, Chavez et Ortega inspirer nos piètres leaders parmi la gauche démocratique française.

Publié dans : politique |le 3 mars, 2008 |10 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

10 Commentaires Commenter.

  1. le 3 mars 2008 à 20:16 dominique écrit:

    ah bon..???y’a une gauche réformiste en France??eh !!oh!!! t’es ou sur ta planète??y’a une gauche tiede qui croise le feravc la droite histoire de pas perdre l’habitude..mais la gauche…elle est un peu….couchée…non??

  2. le 3 mars 2008 à 22:21 enzo d'aviolo écrit:

    @dominique
    bah je suis bien d’accord avec toi mais c’est elle qui se qualifie ainsi!

  3. le 4 mars 2008 à 0:14 dominique écrit:

    oui je sais..suis assez remontée…vivement dimanche queje me lache …avec mon bulletin!

  4. le 4 mars 2008 à 8:04 enzo d'aviolo écrit:

    pareil! ;)

  5. le 5 mars 2008 à 7:37 fmds21 écrit:

    Tu as bien raison de nous rappeler les exactions du sinistre Oribe personne ne dit qu’il a par le biais de l’armée, des milices et de son gouvernement pris la place des cartels de la drogue. Personne ne dit qu’il n’a aucun intérêt à ce qu’Ingrid Betancourt soit libérée, elle représente une concurrente trop dangereuse pour lui. Le renouveau socialiste qui se développe dans les pays voisin inquiète sérieusement les multinationales. Dans ce contexte les élections aux USA représente un enjeu important John McCain est désigné côté démocrate le duel Clinton Obama démontre qu’elles n’entendent ne rien perdre de leur influence. McCain va remplacer Bush les massacres pourront continuer de par le monde. Alain

  6. le 5 mars 2008 à 8:06 enzo d'aviolo écrit:

    @alain
    effectivement Alain, tout le monde s’émeut quand le Vénézuela soutient une guérilla, mais personne ne le fait pour les EU. doit-on rappeler le nombre de dictateurs soutenus par ce pays de par le monde!?

  7. le 5 mars 2008 à 13:45 GILLES écrit:

    « Il ne s’agit pas de glorifier les méthodes extrèmistes » certes mais est ce que le terrorisme d’état pratiqué dans toutes les dictatures soutenues par les UE est-il plus « glorieux ».?
    Marre de la vieille rengaine , n’employons pas les mêmes méthodes que nos ennemis, a quoi çà nous a menés , a ce faire b….. depuis des décennies pour ne pas dire des siècles;

    Peu importe la manière,
    SEUL LE RESULTAT COMPTE

  8. le 5 mars 2008 à 13:51 ko écrit:

    Contente de trouver ce billet chez toi.
    Ce développement de la situation explosive là-bas me hérisse le poil… On n’en parle pas assez, à gauche (ça veut pas les solfériniens) et on a tort : les EU et leur allié le sanguinaire et corrompu Uribe expérimentent chez les latinos la méthode qui leur a si bien réussi en Irak. Mensonge (soi-disant menace d’une arme sale…). Mensonge tu, ou relayé par une presse capitaliste aux ordres.
    J’avais parié avec un copain que, si Mc Cain est élu, les EU n’hésiteraient pas à accuser Chavez de financer des terroristes iraniens, histoire de faire d’une pierre (d’un missile) deux coups.
    Ben, faut croire qu’ils n’attendent même pas l’élection de MC Cain, et qu’ils n’ont pas eu besoin d’agiter l’épouvantail iranien…
    C’est donc l’ouverture d’un « second front » de l’axe du mal : bouh, les vilains terroristes rouges… (peut-être une histoire de barbe ? barbudos rouges, barbus verts, tous dans le même pot pour les ricains…)

    Moi je dis : appel à une brigade internationale non-violente ! ;-)
    ça veut dire : informer – informer – informer et mobiliser, dans nos réseaux, autour de nous, les gens sur cette question. Que les maîtres du monde ne puissent pas faire une sale guerre de plus en notre nom, contre ceux qui, justement, travaillent pour leurs peuples.

  9. le 5 mars 2008 à 13:53 ko écrit:

    (à gauche – ça veut DIRE pas les solfériniens)

  10. le 5 mars 2008 à 15:55 enzo d'aviolo écrit:

    @Gilles
    c’est ce que j’explique dans le commentaire précédent le tien. je ne suis pas dupe de ce que font les EU, pour ne donner que cet exemple, mais ça n’est pas pour autant que j’ai envie de glorifier la violence, même si parfois je la comprends sans l’excuser.

    @ko
    merci. je partage à 100% ton propos, c’est d’ailleurs cela qui m’a inspiré la rédaction de ce post! l’histoire a été assez riche d’enseignements sur les manipulations américaines. les amis d’hier peuvent être les ennemis de demain et inversement, non pas au nom du terrorisme tel qu’il est brandi, mais uniquement au nom des intérêts économiques et de l’hégémonie américaine sur l’autre continent américain.

    Toutefois, je reste optimiste car la cause de chavez et d’autres peut être plus valorisée en France, d’une part parce qu’entre temps les manipulations américaines sont apparues au grand jour depuis l’Irak et ensuite parce que il y a Betancourt et sa détention manipulée par Uribe le dictateur.
    Il est vraiment tant que la gauche s’intéresse à ce coin du monde en effet!

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008