Le bonimenteur

On l’a connu tour à tour impatient, hyperactif, people, mais on ne mesure pas toujours combien Sarkozy est un homme politique à l’action coup de poing de court terme.

On ne le mesure pas car, tels les journalistes à la poursuite d’une action quotidienne qui vous en met plein la vue, l’action de Sarkozy ne permet aucun repos, aucune réflexion, aucun constat effectif qui permettrait une juste appréciation de sa politique.

Pire, lorsque certains parviennent à prendre le temps de la réflexion objective pour critiquer sa politique, Sarkozy rebondit toujours soit en déplaçant de nouveau l’actualité, soit en opposant à la critique le détournement de son propre contenu.

Qui en effet n’a pas entendu Sarkozy reprendre à son compte et se servir de toute critique s’appuyant pourtant sur des faits avérés (*) :

- vous vous êtes augmenté de 200%…….réponse : « vous ne voudriez tout de même pas que le chef de l’Etat gagne moins que son premier ministre »……chacun sait que la question n’est pas là !

- vous signez des contrats avec un dictateur qui enferme ses opposants pour des idées…..réponse : « vous ne voudriez tout de même pas que l’on crée des chômeurs pendant que d’autres pays vendent ce qu’on ne vendrait pas »……chacun sait là aussi que la critique sur le fond est éludée.

- Y-t-il eu des contreparties à la libération des infirmières bulgares…..réponse : « qu’est-ce que vous vouliez que je fasse, que j’abandonne ces pauvres infirmières détenues depuis 8 ans ? »…..chacun peut constater la fuite habituelle sur le fond de la question.

- Ne pensez-vous pas que la volonté d’enfermer des pédophiles à vie revient à créer une double peine….réponse : « mais vous préféreriez que je laisse nos enfants se faire tuer sans agir ? »……chacun jugera de la réponse apportée à la question.

Frapper fort, choquer mais toujours dans le sens logique et instinctif de l’opinion, voilà l’habitude développée par Sarkozy sur tous les fronts, ce qui lui permet d’édulcorer tous les plus grands mensonges, d’effacer toutes les plus viles politiques pour passer rapidement à une autre action commando reprise par la majorité des médias.

Et s’il est un sujet sur lequel il a fondé sa réputation d’homme d’action efficace, c’est bien celui de la chasse aux sans papiers et autres immigrés clandestins.

6 ans qu’il bombe le torse à chaque fois qu’il aborde son action dans ce domaine, qu’elle soit à titre individuelle ou relayée par ses gardes du corps façon Hortepen.

Pourtant, qui prends le temps de se rappeler de Sangatte quand Sarkozy se faisait fort en novembre 2002 de fermer ce centre de la croix rouge avant le passage de tous ces désespérés vers ce qu’ils croyaient être l’eldorado britannique, pour conclure abruptement en janvier 2007 que « le problème était réglé » ?

Ah bon, plus de clandestinité vagabonde à Sangatte et alentours alors !?

Pourtant, rien que sur Sangatte, début 2007, les associations servaient encore 800 repas par jour (un repas par jour), et en 4 ans c’est environ 50 000 personnes qui seraient passées par cet endroit. Aujourd’hui, d’après un reportage de France culture relayé par rue89, ce serait entre 400 et 500 personnes qui erreraient dans la commune, sans compter les communes limitrophes.

Et ce constat s’effectue dans la plus grande inhumanité puisque qu’en substitution de l’assistance médicale présente avant 2002, on a droit aux lacrymogènes, matraques et autres délits de faciès, sans compter les risques encourus par ceux, simple être Humains, qui apportent assistance en toute illégalité à ceux qui n’ont pas eu la chance de naître au bon endroit.

Sangatte est un échec majeur pour un bonimenteur qui a poussé la misère à la rue comme on met la poussière sous les meubles.

C’est aussi et surtout cela la fameuse « action » en Sarkozie…..

(*) aucun des exemples cités ne respecte strictement les mots employés par Sarkozy, par contre c’est la logique Sarkozyste que j’essaie d’illustrer avec de tels exemples, il suffit de l’avoir entendu répondre au moins une fois aux journalistes pour s’en convaincre…..

Publié dans : politique |le 14 janvier, 2008 |12 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

12 Commentaires Commenter.

  1. le 14 janvier 2008 à 18:57 UN chouka écrit:

    Tu crois vraiment, qu’il est seule pour faire son planing,et ces plans a long tèrme ?
    Ou au contraire , il met en place la nouvelle donne en courant parceque ça urge ?

  2. le 14 janvier 2008 à 20:44 enzo d'aviolo écrit:

    @un chouka
    bah non, il n’est pas seul, il y a beaucoup de suiveurs interessés!

  3. le 14 janvier 2008 à 21:52 dominique écrit:

    yes! queldommage que la presse nationale essaie plus d’écrire..

  4. le 15 janvier 2008 à 10:21 Birgit écrit:

    L’amusant avec notre grand homme, c’est que, si de bons citoyens bien pensants protestaient énergiquement sur cet afflux de réfugiés dans les rues de Sangatte (ce qui crée, ma pauvre dame, un sentiment d’insécurité dans notre belle ville), il aurait sans aucun doute une idée géniale, du genre : « Mais pourquoi ne pas créer un centre de rétention géré, par exemple par la croix rouge, pour régler ce problème ? j’ai auussi d’ailleurs aussi une bonne idée pour réintroduire la police en banlieue, on appellerait ça les unités territoriales de quartiers. »
    Que de bonnes idées, ce président!

  5. le 15 janvier 2008 à 10:38 jeanne écrit:

    Merci pour votre billet.
    Il met bien en « valeur » la logique manipulatrice de « cheval fougueux ».(1)
    J’aurais aimé lire ses mots exacts dans les exemples, de manière à pouvoir faire circuler votre billet comme outil de réflexion, pour acquérir plus de lucidité sur sa manière d’envoyer dans les cordes, d’éluder la question, de se moquer, d’ironiser au détriment de celui ou celle qui pose la question (sous les rires parfois hélas..)
    (1) d’après le roi Abdallah de Riyad

  6. le 15 janvier 2008 à 11:11 enzo d'aviolo écrit:

    @birgit
    te sens moqueuse sur ce coup! :)
    c’est pourtant tristement vrai! dur d’admettre qu’on s’est trompé quand on est umpiste!

    @jeanne
    merci.
    c’est dire si Sarko est pris au sérieux, même Abdallah se fout de lui, un arabe en plus! terrible!
    Bon promis, j’essaie de rechercher les réponses exactes apportées, au moins une partie!
    C’est vrai que de trop nombreux journalistes du cercle des suiveurs s’amusent à se gausser des attitudes anti-démocratiques de Sarko. c’est pitoyable!

  7. le 15 janvier 2008 à 11:48 enzo d'aviolo écrit:

    @jeanne
    voici ce que j’ai retrouvé:

    Sur les contrats avec Kadhafi
    10 décembre 2007

    « Que les choses soient claires, je suis là aussi pour me battre au côté des entreprises françaises pour que nous ayons les contrats et les commandes que les autres étaient tellement contents d’avoir à notre place »
    il fustige « ceux qui donnent des leçons en matière de droits de l’homme, en prenant (leur) café-crème boulevard saint-Germain ».

    Sur les infirmières bulgares
    12 décembre 2007

    « Si je n’avais pas fait ce que j’ai fait, les infirmières seraient toujours en prison ». « Alors, oui, c’est facile de parler des droits de l’Homme quand on manifeste entre soi dans des lieux symboliques, en laissant les gens mourir ».

    Sur son salaire
    30 octobre 2007
    « jusqu’à présent, le président de la République cumulait son salaire et sa retraite. Moi je ne veux pas de ça. Je veux de la transparence. Je veux que les Français sachent »

    Sur la double peine pour pédophiles
    Non daté, repris sur telelibre.fr
    « Je ne comprends pas que lorsqu’on est condamné à 27 ans de prison, on n’en fasse que 18 »
    07 avril 2007
    « Qui peut me dire que c’est normal d’avoir envie de violer un petit enfant de trois ans? Est-ce que c’est un comportement normal ? » interrogé sur son dérapage sur le caractère inné de la pédophilie.

    Edifiant, non, je n’étais pas loin de la réalité hein!

  8. le 15 janvier 2008 à 13:00 brigetoun écrit:

    surtout il semble y avoir une telle conivence entre lui et son public de journaliste, y compris dans une certaine vulgarité, sans même parler de la molesse ou absence de questions importantes et du fait de ne jamais relancer sur une réponse dilatoire, que les grands journaux étrangers semblent avoir été surpris

  9. le 15 janvier 2008 à 13:54 enzo d'aviolo écrit:

    @brigetoun
    oui ceci devient une routine, c’en devient même un exploit quand c’est Joffrin qui pose une question un minimum gênante pour repartir tout penaud, c’est dire!

  10. le 16 janvier 2008 à 19:41 Flo Py écrit:

    Bonsoir !

    Sur la connivence avec les journalistes, je suis tombée sur un article du Contre-journal, ce matin : « Les médias complices du Président ? »

    http://contrejournal.blogs.liberation.fr/mon_weblog/2008/01/les-mdias-compl.html

    Bises et bonne soirée

  11. le 16 janvier 2008 à 21:36 enzo d'aviolo écrit:

    @flo py
    ah bah oui forcément si tu compares avec nos voisins…on pourrait se croire ailleurs qu’en démocratie et sa liberté de la presse….

  12. le 16 janvier 2008 à 22:28 Flo Py écrit:

    Ben, désolée…
    Tu as raison : vaut mieux pas comparer ;-)

    Bises !

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008