Archive pour le 10 janvier, 2008

Quand libéralisme, chirurgie et racisme s’exprime naturellement…

Dans la grande série des homophobes ou racistes décomplexés parmi les parlementaires français, j’ai nommé le bon chirurgien Jacques Domergue, député UMP de l’Hérault. Décidément, ce département doit être frappé de malédiction….

Ce peu médiatique député est sorti de son silence envers le grand public en osant une magnifique prose dans la gazette des communes du 07 janvier dernier, à propos de la question de la fermeture des services hospitaliers.

Sur le fond du sujet, vous ne serez pas étonné de lire son souhait de fermeture d’une centaine de blocs hospitaliers, fidèle en cela à la politique destructrices qui s’appliquent actuellement à tous les services publics et plus particulièrement à ceux de proximité.

Non, le plus surprenant est qu’il s’appuie sur un racisme patenté, peut-être même sans s’en rendre compte (ce qui serait plus grave car plus profond), pour étayer la nécessité de son choix.

En effet, considérant que seuls les équipes opératoires de plus de 2000 opérations par an serait aptes à maîtriser les gestes techniques (*) nécessaires au soin des malades, il développe un argumentaire dont la transitivité mathématique expliquerait les difficultés des petits hôpitaux, avec un bouquet final que je vous laisse le soin de découvrir :

« aujourd’hui, une centaine de blocs dans les hôpitaux publics n’atteignent pas ce seuil critique. Il est donc légitime de s’interroger  sur leurs performances et sur leur pérennité(**). A fortiori, si une clinique voisine dispose d’une équipe performante, on me dit : « s’il y a urgence, on va perdre une demi-heure de trajet (***), c’est une perte de chance. » Mais le risque est plus important si vous êtes opéré sur place par un mauvais chirurgien. Dans de nombreux petits établissements, il n’y a que des médecins étrangers. Sans vouloir faire de discrimination (****), nous sommes inquiets sur la qualité de leur formation. » Fermez le ban !!

Je traduis pour ceux que la logique mathématique énerve : si tu vas dans un petit hôpital de province, tu tombes donc forcément sur un chirurgien incompétent, et en plus il risque d’être incompétent et étranger. C’est vrai qu’il y a de quoi faire peur à une armée de malades là !

En fait, je me demande vraiment qui est le plus malade, les patients ou le député !?

Car qui, en France, autorise et recrute les médecins étrangers pour exercer, si ce n’est l’Etat qui n’a pas été capable de prévoir un numerus clausus suffisant, bien content de pouvoir trouver une immigration formée pour compenser ses imprévisions!?

Qui réduits les moyens humains et matériels dans les hôpitaux publics, grevant un peu plus les petits hôpitaux dont les moyens sont moins conséquents, si ce n’est l’Etat qui joue de moins en moins son rôle universel sur le territoire français ?

Dogme libéral, démonstration absurde appuyée par un racisme ostentatoire incontrôlé, je vous le dis tout de go, ce genre de raisonnement me donne la gerbe !

(*) ce qui non seulement reste à démontrer, mais qui surtout doit forcément s’apprécier différemment selon le type d’interventions menées.

(**) traduire plutôt: « il faut les supprimer »

(***) sans embouteillage dans les grosses villes et sans habiter dans les départements difficiles d’accès où le nombre d’hôpitaux est déjà faible.

(****) non bien sûr, pour le cas où il y aurait des cons qui auraient pu croire à des propos racistes…..

Publié dans:politique |on 10 janvier, 2008 |18 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008