Touchant…..tout simplement

A ma Melelinga [Mélanie], mon soleil de printemps, ma princesse de la constellation du cygne, à elle que j’aime tant, je veux te dire que je suis la maman la plus fière de cette terre (…). Et si je devais mourir aujourd’hui, je partirais satisfaite de la vie, en remerciant Dieu pour mes enfants. Je suis heureuse pour ton master à New York. C’est exactement ce que je t’aurais conseillé. Mais attention, il est très important que tu fasses ton DOCTORAT. Dans le monde actuel, même pour respirer, il faut des lettres de soutien (…). Je ne vais pas même me fatiguer à insister auprès de Loli [Lorenzo] et Méla qu’ils n’abandonnent pas avant d’avoir leur doctorat. J’aimerais que Méla me le promette.
(…) Mélanie, je t’ai toujours dit que tu étais la meilleure, bien meilleure que moi, une sorte de meilleure version de ce que j’aurais voulu être. C’est pourquoi, avec l’expérience que j’ai accumulé dans ma vie et dans la perspective que donne le monde vu à distance, je te demande, mon amour, que tu te prépares à arriver au sommet.


A mon Lorenzo, mon Loli Pop, mon ange de lumière, mon roi des eaux bleues, mon chief musician qui me chante et m’enchante, au maître de mon coeur, je veux dire que depuis qu’il est né jusqu’à aujourd’hui, il a été ma source de joies. Tout ce qui vient de lui est du baume pour mon coeur, tout me réconforte, tout m’apaise, tout me donne plaisir et placidité (…). J’ai enfin pu entendre sa voix, plusieurs fois cette année. J’en ai tremblé d’émotion. C’est mon Loli, la voix de mon enfant, mais il y a déjà un autre homme sur cette voix d’enfant. Un enrouement d’homme-homme, comme celle de mon papa (…). L’autre jour, j’ai découpé une photo dans un journal arrivé par hasard. C’est une propagande pour un parfum de Carolina Herrera « 212 Sexy men ». On y voit un jeune homme et je me suis dit : mon Lorenzo doit être comme ça. Et je l’ai gardé.
La vie est devant eux, qu’ils cherchent à arriver le plus haut. Etudier est grandir : non seulement par ce qu’on apprend intellectuellement, mais aussi par l’expérience humaine, les proches qui alimentent émotionnellement pour avoir chaque jour un plus grand contrôle sur soi, et spirituellement pour modeler un plus grand caractère de service d’autrui, où l’ego se réduit à su plus minime expression et où on grandit en humilité et force morale. L’un va avec l’autre. C’est cela vivre, grandir pour servir (…).

A mon Sébastien [fils du premier mariage de Fabrice Delloye], mon petit prince des voyages astraux et ancestraux. J’ai tant à te dire ! Premièrement, que je ne veux pas partir de ce monde sans qu’il n’ait la connaissance, la certitude et la confirmation que ce ne sont pas deux, mais trois enfants d’âme, que j’ai (…). Mais avec lui, je devrais dénouer des années de silence qui me pèsent trop depuis la prise d’otage. J’ai décidé que ma couleur favorite était le bleu de ses yeux (…). Si je venais à ne pas sortir d’ici, je te l’écris pour que tu le gardes dans ton âme, mon Babon adoré, et pour que tu comprennes, ce que j’ai compris quand ton frère et ta sœur sont nés : je t’ai toujours aimé comme le fils que tu es et que Dieu m’a donné. Le reste ne sont que des formalités.
(…) Je sais que Fab a beaucoup souffert à cause de moi. Mais que sa souffrance soit soulagée en sachant qu’il a été la source de paix pour moi. (…) Dis à Fab que sur lui, je m’appuis, sur ses épaules, je pleure, qu’il est mon soutien pour continuer à sourire de tristesse, que son amour me rend forte. Parce qu’il fait face aux nécessités de mes enfants, je peux cesser de respirer sans que la vie ne me fasse tant mal. (…)

Ingrid Betancourt

Publié dans : humain |le 1 décembre, 2007 |8 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

8 Commentaires Commenter.

  1. le 2 décembre 2007 à 0:27 Fuchinran écrit:

    Bonjour,

    Faute de lien direct, je me permets de déposer ici mon message. J’ai découvert votre blog en vous lisant sur celui d’Olivier Bonnet et il a retenu mon attention par sa pertinence et sa qualité. J’aimerais donc vous présenter mon site Esprits Libres, un magazine généraliste interactif, où vos contributions seraient bienvenues… Notre site est modeste malgré l’importance du défi qui consiste à donner la parole aux internautes citoyens, sans langue de bois pour défendre leurs engagements, leurs idées, leurs combats. Nous essayons de le faire connaître et de trouver des participants pour les échanges et le partage d’informations. Cela vous intéresserait-il?

    L’adresse:

    http://www.forumdesforums.com/

    Au cas où cette suggestion ne vous intéresserait pas ou que le principe du site ne vous convaincrait pas, serait-il concevable d’utiliser vos contributions avec évidemment un respect complet des droits d’auteur?

    A savoir que vous pouvez publier vous-même et que l’article ne subira pas de censure ou de modération, il apparaît dès sa demande de publication. Nous nous efforçons de suivre chaque jour, pendant de nombreuses heures, l’évolution du site et nous sommes attentifs à toutes vos demandes et critiques. Nous avons la chance d’évoluer en petit comité ; des personnes sincères, qui ont appris à se connaître et qui se respectent même si elles sont très différentes ce qui évite les risques de trolls et de perturbations… Nous serions ravis de vous découvrir…

    Cordialement

    Fuchinran.

  2. le 2 décembre 2007 à 9:38 fmds21 écrit:

    Touchant oui mais quelle souffrance pour elle, les autres otages, les familles. Dire que la solution est dans les mains d’Uribe est que ce sinistre individu est soutenu par Bush. Son double à l’Elysée fait de la com. Mais rien ne change 45 vies d’otages pour des élèctions ça pèse rien pour ces gens là. Alain

  3. le 2 décembre 2007 à 12:03 AJC écrit:

    Haaaaaaaaa Ingrid Betancourt.
    Plus bandante que Clara Morgane et Mimi Mati réunies pour les journalistes, les bobos, les ministres et le bas peuple.

    Tant mieux, si on se focalise médiatiquement et humainement pour cette femme éloignée et dans la merde. On a pas à se soucier des trois clodos et demi qui se trouvent en bas de chez soi.

    Ingrid, c’est comme le Téléthon, c’est la victoire du larmoyant touchant sur l’action concrète, c’est le manque de recul par rapport à des problèmes peut-être plus prioritaires, c’est le mépris pour tous ceux qui souffrent, que l’on pourrait aider, mais qui sont trop proches et pas assez zieutés par les caméras.

    On devrait faire le décompte entre toutes les heures données par les journaleux et les bloggueurs à cette brave femme et comparer cela avec les quelques secondes (Voire minutes ?) qui furent consacrées à tous ceux qui souffrent dans la rue, aux toxicos, SDF, RMIstes, etc.

    Fais nous donc plutôt un portrait, sors nous une lettre, de quelqu’un pris en otage par la pauvreté ou la merde socio-professionnelle et qui ne se trouve pas à quelques milliers de bornes, et là, j’applaudit.

    Amicalement,
    AJC

  4. le 2 décembre 2007 à 18:22 enzo d'aviolo écrit:

    @fuchinran
    Merci pour les encouragements.
    Tous ces textes sont libres de reproduction, ils peuvent donc être puisés comme bon vous semble.
    Je vais prendre le temps d’aller vous lire.

    @Alain
    bah oui! c’est lamentable

    @AJC
    Tu remarqueras que je ne me suis pas positionné sur le débat que tu lances qui est complétement différent de celui d’une mère kidnappée depuis plus de 5 ans et qui écrit à ses enfants.

    Je partage en partie ton constat sur les relais médiatiques et l’ignorance subie par la pauvreté à nos portes!

    Je ne crois pourtant pas que l’on puisse reprocher cela à ce blog, mais toujours est-il que cet extrait m’a touché pour l’humanité qu’il renferme. Si tu me lisais plus souvent, tu verrais que des témoignages sur l’insoutenable ici ou sur le B4M ne me sont pas étrangers et ne relais pas que les plus médiatiques.

    Dommage si ce texte ne te touche pas au point de n’en retenir que l’aspect politique qui se cache derriere. Peut-être que le fait d’avoir des enfants implique une écoute diférente, je ne sais pas.

  5. le 2 décembre 2007 à 20:50 dominique écrit:

    j’avais envie de réagir un peu comme AJC…parce que j’ai entendu le commentaire du Président à son sujet, qui me navre encore plus..bien sûr que c’est touchant..bien sûr qu’il est beau ce texte..bien sûr qu’on oublie la souffrance partout autour de nous, la plus proche,celle dont on se protège car on pourrait y faire quelque chose…

  6. le 3 décembre 2007 à 8:05 enzo d'aviolo écrit:

    @dominique
    Ah c’est vrai qu’après avoir entendu Sarko, oui je comprends qu’on le lise différament :(

  7. le 4 décembre 2007 à 7:23 Michel GROS écrit:

    @ AJC, qui agit comment lui du haut de sa conscience ?
    « En Colombie, nous devons encore penser à notre origine, à qui nous sommes et où nous voulons aller. Moi, j’aspire à ce qu’un jour nous ayons la soif de grandeur qui fait surgir les peuples du néant pour atteindre le soleil. Quand nous serons inconditionnels face à la défense de la vie et de la liberté des nôtres, c’est-à-dire quand nous serons moins individualistes et plus solidaires, moins indifférents et plus engagés, moins intolérants et plus compatissants. Alors, ce jour-là, nous serons la grande nation que nous voulons tous être. Cette grandeur est là endormie dans les coeurs. Mais les coeurs se sont endurcis et pèsent tant qu’ils ne nous permettent pas des sentiments élevés. »

  8. le 4 décembre 2007 à 8:11 enzo d'aviolo écrit:

    @Michel
    merci Michel, il y avait pleins de jolies autres parties dans le texte d’Ingrid Betancourt, d’autres que j’aimais moins. mais si j’ai choisi ce morceau là, c’était, une fois n’est pas coutume », pour laisser la politique de côté pour laisser la place au cœur.

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008