Archive pour le 20 novembre, 2007

un courant du MJS serait-il véritablement socialiste?

Halte à la répression contre les étudiants !
Les CRS hors des facs !

Comme en 2003 et en 2006, notre Parti doit soutenir le mouvement étudiant !

Depuis le 16 novembre, une page vient d’être tournée dans l’histoire de l’enseignement supérieur français : l’Elysée a organisé un plan de reprise des facs bloquées et a appelé les présidents d’université à recourir aux CRS, au nom d’une prétendue « défense de la sécurité des biens et des personnes ».

Alors que le mouvement demandant l’abrogation de la LRU prend de l’ampleur, le gouvernement utilise la répression policière pour étouffer les revendications des étudiants. Un tel comportement est attisé par l’absence de réaction et de soutien de la gauche à ce mouvement. Ce bras de fer initié par la loi Pécresse vise en fait à châtier tous les étudiants, cette génération qui a fait reculer la droite lors de la lutte contre le CPE. Pour ceux qui veulent placer l’université française dans le cadre concurrentiel de la mondialisation et privatiser l’enseignement supérieur, les militants étudiants et les jeunes syndicalistes sont les premières cibles. A bas la répression antisyndicale !

Nous appelons l’ensemble des partis de gauche, attachés à la défense des libertés démocratiques -et en premier lieu le parti socialiste- à condamner les mesures de répression et à affirmer leur solidarité avec les étudiants en lutte, confrontés à une violence que ne renierait pas la police gaulliste de 1968 !

Lors du mouvement social de novembre 2003, le Parti socialiste a demandé le retrait du projet de loi de modernisation des universités, projet très semblable à la LRU et qui visait à instaurer l’autonomie des universités. Les socialistes ont aussi soutenu la lutte de la jeunesse en 2006 contre le CPE, tandis que le MJS s’était mobilisé dans la rue avec toute la jeune gauche syndicale, politique et associative.

Une nouvelle fois, nous devons prendre clairement position, car l’autonomie des universités prépare la privatisation totale de l’université, la casse des diplômes nationaux et des statuts des personnels. Bref, elle annonce à la génération montante que la précarité sera son seul horizon. Le Parti socialiste doit se prononcer immédiatement pour l’abrogation de la LRU, qui ne peut qu’aggraver les problèmes des étudiants et de l’université. Il en va de même pour le MJS, qui a une vraie responsabilité en tant que premier mouvement de jeunes de gauche. Il y a urgence à ce que l’unité se réalise pour l’abrogation de la Loi Pécresse.

Communiqué d’Offensive socialiste, courant du MJS

Publié dans:politique |on 20 novembre, 2007 |15 Commentaires »

20 novembre 2007

20 novembre 2007 dans politique greve

Publié dans:politique |on 20 novembre, 2007 |15 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008