Mais puisque j’vous dis que le peuple nous soutient !

17 octobre 2007, sondage CSA pour l’humanité : 54 % des français soutiennent la grève ;

17 octobre 2007, sondage BVA pour le figaro : 55% ne soutiennent pas les grévistes ;

12 novembre 2007, sondage LH2 : 59% des français soutiennent le gouvernement contre les grèves face à 35% qui ne le soutiennent pas ;

13 novembre 2007, sondage Ifop : 62% des français opposés à la grève contre 37% qui la soutiennent.

19 novembre 2007, sondage Radical D’aviolo’s pour lui-même au près de 37 personnes d’un panel représentatif de la population, ou presque, mais au moins autant que ceux de l’IFOP et consorts, 81% des personnes interrogées pensent que la grève est le seul moyen pour parvenir à défendre ses acquis sociaux même si 13% le regrettent.

Au delà du sondage anecdotique de ce blog, je suis particulièrement frappé de constater que même parmi les sondages les plus défavorables aux grévistes, il y a au moins un gros tiers des français prêts à soutenir ce qui les gênent pourtant au quotidien pour au moins la moitié d’entre eux.

A moins que ce gros tiers ne soient composé uniquement de fonctionnaires, agents de la Sncf ou Ratp, voire des isolés de la république que sont tous ces français privés de transports collectifs, d’hôpitaux ou de tribunaux dans les zones rurales parce que non rentables, ce qui me semble réducteur, il est finalement revigorant de constater que malgré le matraquage médiatique, plusieurs millions de français ont compris qu’à travers ces luttes de salariés, c’est bien la destruction de leurs acquis sociaux futurs qui se profile à l’horizon.

Ceux qui ont aujourd’hui la possibilité de faire grève, non pas parce que leur pouvoir d’achat est plus aisés que les salariés du privé, mais parce que les pressions patronales sont moins efficaces que les celles proférées dans les petites et moyennes entreprises où tant de salariés sont à la merci du moindre écart permettant de justifier un licenciement, ne sont finalement que les portes paroles ou les éclaireurs de l’ensemble du salariat français auquel on est encore en train de réduire la possibilité de se défendre aisément en réduisant d’un tiers par exemple les tribunaux prud’homaux sur le territoire !

le corbeau et le renard

Pendant que les médias aux ordres se gargarisent d’assener des sondages complaisants (*) démontrant (**) l’impopularité de la grève, le citoyen lambda flatté d’appartenir à la majorité qui stigmatise ceux que l’on dénomme des privilégiés, devrait se souvenir des enseignements de cette fable de la Fontaine qui rappelle que « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute », pour se procurer son propre jugement sur les fondements des réformes en cours qui loin de permettre d’assurer un avenir certain aux retraites de tous, nous préparent plutôt à des lendemains qui déchantent où nos chers médias trouveront toujours un sondage adéquat sous l’angle qui confortera leurs incantations passées.

L’opinion est fluctuante, aujourd’hui elle hésite, et c’est déjà une victoire, mais demain, lorsque tous les salariés seront touchés par la nécessité de travailler plus pour gagner moins, qui sait si ceux qui aujourd’hui revendiquent ne pourront pas à leur tour se gargariser d’un « mais puisque j’vous dis que le peuple nous soutiens… ».

 

(*) si les sondages CSA et BVA du 17 octobre 2007 précités ne sont pas la preuve que le sondeur a la particularité de s’adapter à son donneur d’ordre, c’est que l’aveuglement confine à la mauvaise fois.

(**) Eh oui, il faut s’y faire, la sondagite aiguë s’est emparée de toute analyse des comportements, simplifiant toute réflexion au détriment des minoritaires, ceux que le sondage n’a pas caressé dans le sens du poil !

Publié dans : politique |le 19 novembre, 2007 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 19 novembre 2007 à 14:26 fmds21 écrit:

    Ah ! ! ! les sondages, les sondages, le médiatique SarKo se cache, un dernier sondage vient d’annoncer que 53% des français sont favorables à la journée de demain. Seule l’action et l’info payent. Alain

  2. le 19 novembre 2007 à 14:42 enzo d'aviolo écrit:

    oui alain, sauf que ce sondage a été commandé par l’humanité :) :)
    quand je dis qu’avec les sondages, il suffit de payer….. ;)

  3. le 19 novembre 2007 à 22:48 vivretpensercommedesporcs écrit:

    C’est pas cher et c’est très bon : »L’ivresse des sondages » d’Alain Garrigou. Après vs vs fendrez la gueule dés que verrez pointer la queue d’un.

  4. le 19 novembre 2007 à 22:52 enzo d'aviolo écrit:

    Merci pour l’info. je vais regarder ça. ;)

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008