A quoi joue Thibault ?

Où est la cohérence dans l’action de la CGT, ou plutôt dans le mode d’action de son secrétaire général Bernard Thibault.

S’il voulait torpiller l’efficacité du préavis de grève qu’il a lui même déposé, il ne s’y prendrait pas autrement.

En effet, à 5 heures du début de la grève hier soir à 20h00 , voilà que Thibault propose au gouvernement d’entamer une nouvelle phase de négociation en décidant d’abandonner une des revendications majeures non satisfaite par le gouvernement en acceptant de négocier branche par branche et régime spécial par régime spécial.

Sur le fond, ce lest lâché fait le lit de ceux qui aiment diviser pour mieux régner (une des spécialités de Sarko) en abandonnant toute question d’égalité de traitement des salariés entre les Sncf, Ratp ou Edf/Gdf. L’union faisant la force, il est certain que les pressions salariales nécessaires à une négociation réussie seront moindres parce que divisées.

Sur la forme, l’effet est encore plus désastreux car il est un aveux d’immaturité et d’incohérence.

Immaturité dans le sens où Thibault devrait apprendre à réfléchir avant de s’engager dans une grève alors que sa position reste fluctuante.

Stratégiquement incohérent car l’effet néfaste de l’image donnée de salariés qui semblent s’amuser à faire grève pendant que leur syndicat représentatif s’engage allégrement dans des négociations les faisant passer pour des salariés irresponsables, bien plus que trahis.

Or une grève coûte cher aux salariés, pas à Monsieur Thibault, et les jours perdus pendant que Monsieur satisfait le patronat, sont autant de forces laissées pour les combats futurs qui ne manqueront pas de se présenter.

Entendons nous bien, dans l’absolu la négociation a un sens si deux conditions sont réunies :

- Le pouvoir en place souhaite réellement aboutir à un accord et ne recherche pas simplement à compter les forces en présence, le regard rivé sur les compteurs des instituts de sondages auxquels il commande journellement un résultat qui le satisfait. L’arrogance de tous les Sarkozytes ces jours derniers prouve qu’ils privilégient l’affrontement plus que la négociation.

- La grève, ultime recours, n’est pas clairement engagée par une mobilisation forte comme c’est le cas actuellement. Dans ce cas, il faut alors aller au bout de la grève, mesurer les rapports de force et ensuite négocier si ceux-ci ont fait leurs preuves.

Aucune de ces deux conditions n’étant remplie, Thibault est en train de trahir ceux qui le font vivre, ceci par mimétisme parfait avec nombre de politicien actuels à gauche lançant des promesses qui ne les engagent pas.

On savait le P(s) actuel nuisible à l’intérêt des salariés dans leur ensemble, on constate désormais qu’avec de tels représentants syndicaux, la casse des acquis sociaux a de beaux jours devant elle.

Publié dans : politique |le 14 novembre, 2007 |23 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

23 Commentaires Commenter.

  1. le 14 novembre 2007 à 9:22 Nico2312 écrit:

    @ Enzo
    c’est amusant, toi tu charges Thibault, dont j’ai je le reconnais du mal à comprendre l’attitude, alors que moi je point plutôt le gouvernement plus manipulateur que jamais qui se sert des régimes spéciaux pour mener sa politique anti dialogue social…

    j’ai un soucis de compréhension de ton § sur la grève comme ultime recours (« La grève, ultime recours, n’est pas clairement engagée par une mobilisation forte comme c’est le cas actuellement. Dans ce cas, il faut alors aller au bout de la grève, mesurer les rapports de force et ensuite négocier si celui-ci a fait ses preuves ») : pour moi la grève comme ultime recours ne doit, telle l’arme nucléaire n’être utiliser que si toutes autres voies, notamment la négo, n’ont pas abouties…
    mais j’ai peut-être mal compris le sens de ton §

  2. le 14 novembre 2007 à 9:32 enzo d'aviolo écrit:

    @Nico
    J’ai pris le parti de charger Thibault car c’est lui qui sert la soupe au gouvernement qui n’attendait que cela, qu’un syndicat se mete à quémander juste avant la greve.

    oui on est d’accord, la greve est un ultime recours quand les négociations n’ont pas abouti (et sous réserve de mon premier point non satisfait dans le cas présent), d’où mon incompréhension de vouloir négocier alors même que cet ultime recours est plus qu’enclenché! c’est du n’importe quoi qui ridiculise et trahi les salariés.

  3. le 14 novembre 2007 à 9:35 Nico2312 écrit:

    @ Enzo
    on est d’accord, je n’avais pas compris ton §
    il est évidement que l’attitude de Thibault semble aberrante…
    mais je pense qu’il vient de se faire mettre par Sarko qui accepte une fausse négo à 4 heures de grève alors que depuis 3 semaines il refuse toute discussion… y compris avec la CFDT : c’est bien la preuve que Sarko veut la grève

  4. le 14 novembre 2007 à 11:48 fmds21 écrit:

    Il est évident que Sarko veut l’affrontement. Faire la grève jusqu’au bout est ce la bonne solution ? En relançant la balle dans le cas du gouvernement n’a t il pas repris la patate chaude ? J’ai indiqué sur mon blog pourquoi il faut soutenir les grévistes. Mais n’oublions pas que la réussite d’une grève dépend de la capacité de l’opposition à la récupérer et sur ce point nous avons plus que des doutes. Alain

  5. le 14 novembre 2007 à 12:02 Michel GROS écrit:

    Nous devons nous rendre à l’évidence : les français sont en accords avec la société pré-fasciste qui se déploie. L’ombre de la domination totalitaire de cette société avance avec l’aide des « représentants » de ceux qui pourtant semblent ne pas la souhaiter.
    Jusqu’à quand le rôle des représentants sociaux-traîtres sera permis par la cécité des représentés ?
    Il est temps de comprendre que la réforme est un leurre, une acceptation voilée de l’économie capitaliste.
    La lecture simultanée du programme (?) P(s) et du Manifeste de la LCR devrait permettre à tous les « bobosdeGauchequisanslesavoircautionnentle fascismelarvé » de comprendre et de rectifier le tir pour le plus grand bonheur de tous.

  6. le 14 novembre 2007 à 13:57 enzo d'aviolo écrit:

    @Nico
    Entièrement d’accord, comme un bleu il se fait avoir.

    @Alain
    bien sûr qu’il a repris cette patate, une vraie buse! ça valait la peine de déposer un préavis illimité hein! lamentable.

    @Michel
    Non je ne crois pas à ce que tu dis Michel. les français sont d’accord avec ce qu’on leur expose. si l’on avait une vraie opposition, ils montreraient des dispositions différentes.
    Mais par contre, je suis d’accord la responsabilité de ceux qui sont au fait des choses, les militants, est très grande car en ne disant mots, ils consentent!

  7. le 14 novembre 2007 à 14:17 christine RS21 écrit:

    Suis bien d’accord que le problème majeur c’est que les revendications ne sont pas portées par la gauche dans son ensemble, quand on voit que les grévistes sont soutenus du bout des lèvres…ça laisse à penser…
    Quant à Thibault, ce n’est pas la première fois qu’il a ce genre d’attitude !(petit aparte : je me souviens au Congrès PS de Dijon, comment la salle l’a acclamé à son entrée dans le Palais des Expos…) Autre temps autres moeurs…

  8. le 14 novembre 2007 à 14:41 Michel GROS écrit:

    Enzo,
    53% pour Sarko
    47% pour Ségolène ce qui revient au même.
    J’ai toujours tort ?

  9. le 14 novembre 2007 à 14:47 enzo d'aviolo écrit:

    @xtine
    oui et cette acclamation était un signe avant coureur de sa trahison actuelle, non?

    Franchement tu as raison, j’ai honte d’avoir de tel représentant syndicaux et politiques dits de « gauche », pour tous les salariés qui gagnent moins de 1500 euros dans ce pays (la moitié de la France).
    aucun soutien, c’est une honte.

    @michel
    ça sur les chiffre t’as bon , c’est sûr :)
    Mais il me semble que les 53% ne sont pas que des pré fascites. Ne pas oublier qui était en face pour avoir créer autant d’inimitié autour d’elle, et pas sur que ces 53% le serait encore today!
    beaucoup de couillons blousés dans ces 53% qui en sont déjà revenu me semble-t-il, sans pour autant qu’il croient plus à la gauche, ça c’est certain.

  10. le 14 novembre 2007 à 16:42 Albert écrit:

    Il est peut-être bon de rappeler aussi que ce cher Bernard Thibault ainsi que l’intellectuel de service Jean-Christophe Le Duigou, secrétaire confédéral de la CGT étaient déjà tous deux en faveur du OUI au TCE en 2005 ! Histoire de bien se faire voir par la commission de Bruxelles…

    Bernard Thibault et la CGT en général ont toujours été coutumier de ce genre de manœuvre avec le pouvoir en place, rappelons-nous aussi Renault en mai 68 !

  11. le 14 novembre 2007 à 16:54 enzo d'aviolo écrit:

    @Albert
    Quel joli rappel qui m’avait échappé Albert. Cela explique beaucoup de choses en effet.
    Le pire, c’est que la base ne me semble vraiment pas en phase avec ces attitudes de petits chefs!

  12. le 15 novembre 2007 à 8:26 Birgit écrit:

    A quoi joue Thibault? Facile, comme Notat avant lui, comme Chérèque bientôt, il entend être payé pour son « ouverture » par un poste grassement rétribué lorsqu’il aura quitté la direction de la CGT. En gros, il prépare sa retraite.
    Merci pour tous les salariés qu’il abandonne à leur triste sort.Non, ce n’est pas des syndicats non plus que viendra la lumière !

  13. le 15 novembre 2007 à 8:50 Le Monolecte écrit:

    Heureusement, aujourd’hui nous disposons d’une variable explicative supplémentaire quant à certains atermoiements incompréhensibles des syndicalistes : la caisse noir du MEDEF…

    Enfin, moi je dis ça, je ne dis rien…

  14. le 15 novembre 2007 à 9:00 enzo d'aviolo écrit:

    @birgit
    Tu as tristement raison. C’est beau les convictions hein!

    @agnes
    :)
    oh comme tu y vas fort. Ah bon, ces représentants syndicaux ne seraient pas propres sur eux? on nous aurait menti?

  15. le 15 novembre 2007 à 9:14 Le Monolecte écrit:

    Ben voyons : 600 000 000 € hors impôts (je vous épargne le montant en FRF!), c’est juste pour que le patronat joue au tiercé!

  16. le 15 novembre 2007 à 9:42 enzo d'aviolo écrit:

    @Agnes
    Et voilà, un vice de plus ce patronat!
    Au fait, elle avance l’enquête!? Parisot n’a pas l’air trop pressée hein!

    Et après ça, y a le français moyen qui parle de privilègiés quand il nomme ceux qui bénéficient des régimes spéciaux. Décidément, ils sont bien lobotomisés les esprits en Sarkosie.

  17. le 15 novembre 2007 à 12:44 mc écrit:

    A quoi il joue? Au même jeu depuis longtemps, fatiguer les salariés par des petites grevettes qui coûtent cher et ne rapportent rien.

    Déjà, dans le choix des dates, la grève catégorielle en premier, la grève unitaire à 8 jours d’intervalle, cordon sanitaire entre les deux, c’était pas déjà joué?

    Quand je bossais, j’étais syndiquée CGT, j’avais fini par même plus les faire, leurs grèves bidon d’une journée, voire d’une demi journée. Pourquoi pas d’une minute (de silence).

    Comme j’étais dans la fonction publique (psy) ça nuisait qu’aux malheureux dont le rendez-vous aurait sauté, et ça faisait économiser ma paie à l’employeur, quelle rigolade.

    Je suis partie à la retraite, j’ai pas fait suivre mon adhésion, à quoi bon? Pour aller jouer à la belote avec le troisième âge local?

  18. le 15 novembre 2007 à 12:48 mc écrit:

    « il vient de se faire mettre par Sarko »:

    Nico, tu penses qu’il est pas consentant? C’est quand même un vieux routard, maintenant. Et en plus, il est pas tout seul!!!

  19. le 15 novembre 2007 à 12:54 mc écrit:

    Faut arrêter avec les 53% de collabos. D’abord, beaucoup se sont fait blouser, tout le monde n’a pas le temps et les moyens de chercher l’info derrière les fagots. Ensuite c’est 53% des suffrages exprimés. Non comptabilisés: tous les « non exprimés. Tous les abstentionnistes. Tous les non inscrits. Tous les « étrangers » dont certains vivent depuis 30 ans ici. Les moins de 18 ans, très concernés, c’est leur avenir, et ils ont un cerveau entre les oreilles de plus en plus jeunes, nos jeunes.

    Ca en fait du monde, tous ça, ils tombent à combien, les 53%?

  20. le 15 novembre 2007 à 14:13 enzo d'aviolo écrit:

    @mc
    D’accord avec toi sur la nécessité d’aller au bout de se lancer dans une vraie greve! mais c’est ce que la base voulait…mais pas thibault! une trahison de plus qui correspond avec ce que tu as vécu visiblement.

  21. le 15 novembre 2007 à 14:27 Nico2312 écrit:

    @ mc
    Thibault consternant ??? je ne crois pas… je pense en effet qu’il s’est fait avoir par Sarko mais n’étant pas à la CGT et encore moins dans le bureau de Thibault je ne connais pas ses vraies motivations…
    peut être a-t-il compris que la grève était perdue d’avance et qu’il essaie de sauver ce qu’il peut par la négociation…
    si tel est le cas je ne lui donne pas tort…
    une chose en revanche est certaine : il va être mal interne…

    tout à fait d’accord avec ton second message sur les 53%

  22. le 15 novembre 2007 à 15:25 enzo d'aviolo écrit:

    Nico,
    mc n’a pas écrit consternant mais consentant :)

  23. le 15 novembre 2007 à 15:32 Nico2312 écrit:

    @ Enzo et mc
    désolé j’avais mal :-)
    je suis bien entendu d’accord avec le consentant…

Laisser un commentaire

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008