Archive pour le 3 novembre, 2007

Une taxe sur l’or noir pour arroser les plus riches !

Tout le monde le constate, le prix du pétrole rend l’utilisation de la voiture de plus en plus coûteuse, pénalise fortement les activités nécessitant beaucoup de transport et forcément aggravera la situation de chaque consommateur final, la vache à lait de moins de 50 ans, et ce alors même que l’euro fort compense en partie l’achat du baril de brut payé en dollars US.

Ce qui est le plus lamentable dans cette hausse des prix de vente à la pompe, c’est la méthode « aux abonnés absents » de ce gouvernement qui semble s’en moquer totalement.

Quand va-t-il prendre une mesure dans l’intérêt de tous ?

Lui qui se gargarise en permanence de vouloir favoriser la libre et petite entreprise, lui qui souhaite supprimer un à un les impôts qui pèseraient trop sur les charges des entreprises au point de mettre en danger un système solidaire construit depuis un siècle, que fait-il à part engranger des recettes supplémentaires ?

Car en effet, c’est bien la TIPP et la TVA qui grèvent à hauteur d’environ 75%, le prix de vente de produits pétroliers.

Si la TIPP n’est pas indexée sur le prix de vente mais sur une indexation au litre vendu, les recettes liées à la TVA sur les produits pétroliers dépendent pour leur part totalement de la hausse des prix de vente donc de ceux du prix du pétrole.

Aussi, en cette période de forte hausse des prix pour le consommateur final, ce sont des recettes inespérées qui entrent dans les caisses de l’Etat. Ainsi, sans bruit, pour des hausses de prix qui ne dépendent pas directement du gouvernement, ce dernier est en train d’engranger à peu de frais électoral, des recettes supplémentaires qui vont venir compenser les cadeaux fiscaux récemment proposés aux plus aisés comme le bouclier fiscal, l’exonération de 95% des droits de succession ou les incitations fiscales pour les 50% de français qui paient l’impôt sur le revenu.

Je tiens à rappeler qu’intelligemment le gouvernement Jospin avait instauré en 2000 une TIPP flottante en adossant les recettes supplémentaires de TVA liées à une hausse du brut, à une baisse des recettes supplémentaires de la TIPP. Cette mesure avait été supprimée par le gouvernement Raffarin en 2002.

Même si cette taxe flottante n’est pas une solution sur le long terme en cas de hausse structurelle du prix du pétrole car elle finit par faire stagner les recettes de l’état tout en n’encourageant pas à la recherche d’alternatives à l’énergie pétrole lorsque son utilisation ne subit plus de hausses de prix, il faut bien reconnaître que dans une période où l’Etat compresse ses recettes pour faire des cadeaux fiscaux aux plus riches, pénalise un peu plus les assurés sociaux en leur réclamant une taxe sur leurs propres maladies, il est tout de même hallucinant d’imaginer que ce soit la hausse du prix du pétrole qui vienne au secours d’une gestion libérale on ne peut plus inégalitaire et que ce fait rendrait encore plus injuste.

Une fois de plus avec Sarko et sa bande, les solutions passeront forcément par la rue. Les pêcheurs fortement touchés, puis d’autres professions devront forcément passer par cette ultime recours pour se faire entendre et revendiquer le droit à travailler plus pour ne pas gagner moins, slogan dont chacun commence à mesurer qu’il ne risque pas de s’appliquer uniquement dans le foyer du voisin.

Ce n’est plus une paille mais une poutre qui s’affiche aux yeux de tous sur les combats prioritaires de Sarko. Cela va-t-il fédérer des solidarités autres que corporatistes ? Les prochains événements nous le diront.

Publié dans:politique |on 3 novembre, 2007 |10 Commentaires »

NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | romaindesforges
| LGP 2008
| Municipales Trévoux 2008